•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Militantisme et affaires vont de pair pour trois frères d’ascendance noire en Saskatchewan

Trois personnes ensemble sur une photo avec un portrait collé à l'arrière-plan.

Les frères Mthembu : Mandla (à gauche), Thabo (au centre) et Tiro (à droite) brillent par leur activisme à Regina.

Photo : Radio-Canada / Richard Agecoutay

Radio-Canada

Les frères Mthembu, d’ascendance noire, utilisent leur restaurant à Regina pour promouvoir le changement social et pour poursuivre leur engagement auprès de l’ensemble de la communauté locale.

Tiro, Thabo et Mandla Mthembu ont grandi à Maple Creek, en Saskatchewan, au sud-ouest de Regina. 

Leur mère était une dirigeante d'église très impliquée dans la communauté. Quant à leur père, il était un combattant de la liberté et un réfugié politique d'Afrique du Sud lors de l'apartheid, qui a immigré en Saskatchewan dans les années 1980.

L'activisme et l'engagement communautaire sont au cœur de leur vie des frères Mthembu qui disent s’appuyer sur les enseignements reçus de leurs deux parents qui ont influencé le travail qu'ils effectuent aujourd'hui dans la communauté en tant qu'activistes, organisateurs et entrepreneurs.

Le Mois de l'histoire des Noirs dans l'Ouest canadien

Consulter le dossier complet

Un dessin de personnes noires dans une prairie

En 2022, Thabo et Tiro ont ouvert le restaurant The Hampton Hub à Regina baptisé en l’honneur de Fred Hampton, membre du Black Panther Party, un mouvement révolutionnaire de libération afro-américaine, que les frères citent également comme une source d'inspiration pour leur activisme. 

Actuellement, ils utilisent l’établissement comme un espace de don et d'enseignement. Ils y organisent des séances intitulées Teach-in-Tuesdays pour aider à sensibiliser ou à mettre en lumière des problèmes critiques dans la communauté. Les séances du mois de février sont consacrées au Mois de l'histoire des Noirs.

La création d'un espace a toujours fait partie de nos racines. C'est quelque chose de très stimulant pour nous, explique Thabo. 

Selon lui, cet espace répond à une obligation et un engagement à créer une société plus juste au sein de leur communauté. 

Leur engagement s'est traduit par des actions de proximité, sous la forme de bénévolat auprès de groupes de défense des droits et de travail avec les mal-logés. 

Parfois, les frères ont fourni des repas et des petits-déjeuners de leur restaurant aux personnes vivant dans les campements.

Nous avons essayé de trouver des moyens de prendre soin les uns des autres et de fournir des choses qui sont peut-être très difficiles à obtenir pour certaines des personnes qui vivent là-bas, indique Mandla.

Des gens meurent, des gens crient à l'aide. Parfois, nous n'avons même pas le choix : nous devons le faire. Nous n'avons pas le choix de rester sur la touche, soutient Thabo.

Pour Tiro, le fait de pouvoir faire ce travail auprès de la communauté a quelque chose de gratifiant..

C'est une véritable joie d'offrir un espace à la communauté et de défendre ses intérêts, et nous ne prenons pas cela à la légère.

Des obstacles

Mais leur amour pour la communauté et leur engagement ont parfois été accompagnés d’un paradoxe, car en ayant grandi dans une petite ville des Prairies, il ont souvent été traités de façon différente en raison de leur origine noire et métisse.

En tant que Noirs dans les Prairies, dans une petite ville nous n'étions pas la norme - il n'y avait pas beaucoup de gens qui nous ressemblaient dans notre ville, explique Mandla. 

On a parfois eu l'impression que nous étions une erreur ou quelque chose de différent, ajoute Thabo. 

Mais les frères croient qu’avec leur travail, ils changeront l'image des Noirs et des personnes de couleur dans les Prairies.

Chaque jour, cette communauté devient de plus en plus noire et brillante, et nous voulons continuer à la mettre en lumière et à montrer l'amour que nous avons pour notre identité noire, soutient Tiro.

Avec les informations de Tyreike Reid

La section Commentaires est fermée

Les commentaires sont modérés et publiés du lundi au vendredi entre 6 h et 23 h 30 (heure de l’est).

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre ICI Saskatchewan

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Saskatchewan.