•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le temps doux persiste pour le deuxième week-end du Bal de neige

Une sculpture de glace sous une bâche.

À l'approche du deuxième week-end du Bal de neige, les sculptures de glace de la rue Sparks ont été enveloppées dans des bâches pour les protéger du temps doux, qui pourrait les endommager. Les organisateurs ont indiqué que les bâches ont été enlevées samedi.

Photo : Radio-Canada / Sophie Kuijper Dickson

Radio-Canada

Le Bal de neige en est à son deuxième week-end et le temps doux pour la saison ne semble pas favorable à certaines des principales attractions de ce festival annuel.

C'est un peu décevant, soupire une participante, Melissa Aguilar, en visite de Montréal.

Nous avons été surpris qu'il n'y ait pas autant d'activités, mais nous sommes heureux qu'il y ait au moins quelque chose ici, comme des sculptures de glace, raconte Melissa Aguilar, qui se promenait le long de la rue Sparks avec sa famille vendredi matin.

Le 46e Bal de neige a débuté le 2 février.

Des sculptures de glace sur la rue Sparks.

Les organisateurs du festival ont échelonné la préparation des sculptures de glace de la rue Sparks sur les trois week-ends du festival afin de s'assurer que les visiteurs puissent les voir à tout moment.

Photo : Radio-Canada / Francis Ferland

Vendredi soir, la patinoire du canal Rideau demeurait fermée, certaines sculptures de glace de la rue Sparks étaient protégées par des bâches et les organisateurs du festival étaient prêts à fermer le Domaine des flocons, dans le parc Jacques-Cartier de Gatineau, s'il devenait dangereux.

Ces mesures surviennent après que l'hiver doux de l'année dernière avait également mis un frein aux célébrations. Les températures élevées pour la saison avaient fait fondre les sculptures de glace et empêché l'ouverture de la patinoire du canal Rideau pour la première fois en cinq décennies d'existence.

Le festival s'adapte, disent les organisateurs

La porte-parole de Patrimoine canadien, qui organise le Bal de neige, Mélanie Brault, explique que son équipe se prépare à ce genre de conditions imprévisibles depuis plusieurs années.

Cette année, raconte Mme Brault, l'équipe a essayé d'inclure des programmes qui ne dépendaient pas des conditions météorologiques et d'être plus stratégique dans le déploiement des attractions qui dépendent des conditions hivernales.

Par exemple, la préparation des sculptures de glace est échelonnée sur les trois week-ends du Bal de neige, rappelle Mme Brault, dans le but de s'assurer qu'un week-end de mauvais temps ne ruine pas l'ensemble du festival.

Du point de vue de l'expérience des visiteurs, cela signifie qu'ils pourront voir ces magnifiques sculptures de glace prendre vie en personne, souligne-t-elle.

Mme Brault explique que les sculptures de glace préparées le week-end dernier ont été placées sous des bâches pendant la semaine afin de ralentir leur fonte. Les bâches ont été enlevées samedi en prévision de l'affluence.

Alors que le Domaine des flocons accueille toujours les visiteurs après une ouverture légèrement retardée et que les neuf toboggans de glace sont ouverts, Mme Brault prévient que les organisateurs du festival pourraient devoir fermer le parc si les températures plus douces rendent les couches de neige trop glissantes.

Espérons que le week-end prochain, nous aurons un temps hivernal canadien, lance Mme Brault.

Taux de participation

Selon Tourisme Ottawa, les températures plus douces n'ont pas eu d'incidence sur le taux de participation jusqu'à présent.

Les premiers résultats montrent que le premier week-end du Bal de neige de cette année a attiré plus de visiteurs de l'extérieur que le premier week-end du Bal de neige de l'année dernière, fait remarquer le directeur des affaires publiques chez Tourisme Ottawa, Jérôme Miousse.

Certaines entreprises qui dépendent des foules de patineurs espèrent quand même que la patinoire du canal Rideau sera ouverte.

La patinoire du canal Rideau.

Les températures douces empêchent la patinoire du canal Rideau d'accueillir les patineurs pendant le deuxième week-end du Bal de neige.

Photo : Radio-Canada / Francis Ferland

Malheureusement, comme nous n'opérons que sur la glace, nous n'avons pas pu ouvrir depuis le début du Bal de neige, regrette le directeur des opérations de Capital Skates, Benoit Gatien, qui loue des patins aux gens qui circulent sur le canal.

Bien que M. Gatien dispose d'une équipe de 12 à 15 personnes, la plupart étant des étudiants, il prévoit qu'il sera de plus en plus difficile d'inciter les employés à revenir travailler au cours des prochaines années si les saisons hivernales trop douces se poursuivent.

Christopher Burke est aux premières loges du canal, dans toutes ses conditions, depuis les années 1980, en tant que directeur général du restaurant Canal Ritz.

Une personne se fait photographier devant la patinoire du canal Rideau.

Le directeur général du restaurant Canal Ritz, Christopher Burke, dit qu'il a observé les équipes travailler sur la glace et qu'il est optimiste quant à l'ouverture de la patinoire cette saison. (Photo d'archives)

Photo : Radio-Canada / Hallie Cotnam

Bien que la ruée vers le Bal de neige soit importante pour les affaires du restaurant – à tel point qu'un membre de l'équipe en cuisine a pris l'habitude de réparer les patins des clients à l'aide d'un tournevis –, le restaurant a la chance d'avoir une base fidèle de clients locaux, que le canal soit ouvert ou non, indique M. Burke.

Il espère toujours que la patinoire pourra être ouverte, car il a récemment servi deux touristes allemands qui se sont rendus à Ottawa en 2023 et 2024 dans le vain espoir de patiner sur la patinoire.

Maintenant, ils prennent l'avion pour Winnipeg parce qu'ils veulent désespérément patiner sur une grande étendue d'eau, raconte M. Burke. Nous avons donc perdu deux [clients].

Avec les informations de CBC News

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre ICI Ottawa-Gatineau

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Ottawa-Gatineau.