•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Densifier à Sainte-Foy, à condition de redonner à la communauté

Des véhicules circulent sur le boulevard Laurier. Des panneaux de signalisation indiquent les voies à suivre vers chacun des ponts.

Le boulevard Laurier, près de l'entrée sur les ponts de Québec et Pierre-Laporte, à Sainte-Foy

Photo : Radio-Canada / Eric Careau

L'administration Marchand propose de permettre certaines constructions au-delà du zonage prévu dans le secteur Sainte-Foy. En échange, les promoteurs immobiliers devront répondre à des critères de développement durable pour atténuer l'impact de la densification.

Il s'agit d'une procédure d'exception. Pour le secteur du pôle Sainte-Foy, la Ville de Québec entend cibler des sites qui pourraient être densifiés, mais à certaines conditions. Avant de permettre la construction d'étages supplémentaires ou l'agrandissement de bâtiments déjà existants qui dérogeraient à la réglementation en vigueur, la Ville souhaite s'assurer que les projets retenus permettraient d'améliorer la qualité de vie des résidents du secteur et non le contraire.

En échange d'espaces réservés pour une garderie, pour du logement social ou pour des services de proximité, par exemple, la Ville pourrait permettre plus de construction en hauteur, explique la responsable de l'urbanisme au comité exécutif, Mélissa Coulombe-Leduc.

Ces projets pourraient aussi prévoir des espaces verts, des jardins communautaires ou tenir compte de l'ensoleillement et des corridors de vent. Des projets qui seront bons pour la communauté, ajoute-t-elle.

Mélissa Coulombe-Leduc sourit pour la photo, en entrevue à l'extérieur, l'hiver.

Mélissa Coulombe-Leduc souhaite convaincre les citoyens qu'on peut développer la Ville de Québec autrement. (Photo d'archives)

Photo : Radio-Canada / Camille Carpentier

L'objectif est de développer ce que la Ville appelle un plan de construction. Les promoteurs intéressés devront faire approuver leur projet en vertu des critères élaborés par la Ville. Il en sera question avec les citoyens du secteur invités à une consultation publique le 19 février.

Une fois les critères établis, chaque projet devra être soumis à la consultation. Pour chaque cas, on revient voir les gens, insiste la conseillère.

Il faut bien comprendre que ce n'est pas un passe-droit [pour les promoteurs]. C'est juste de donner de la prévisibilité sur les sites qui pourront faire l'objet de densification.

Une citation de Mélissa Coulombe-Leduc, membre du comité exécutif, responsable de l'urbanisme à la Ville de Québec

Cette mesure existe déjà à Québec. Elle a été introduite dans le Programme particulier d'urbanisme (PPU) Wilfrid-Hamel-Laurentienne, adopté à l'automne 2022. Des terrains ciblés le long de la rivière Saint-Charles pourraient accueillir des bâtiments plus imposants, jusqu'à deux étages de plus que ce que permet le zonage actuel.

Liens à rebâtir dans l'ombre du Phare

La Ville a annoncé l'automne dernier qu'elle souhaite accélérer les mises en chantier pour permettre la construction de 80 000 nouveaux logements d'ici 2041. Cette volonté vient avec plus de densification. On veut développer autrement, rappelle la conseillère.

Mélissa Coulombe-Leduc reconnaît du même souffle qu'il y a beaucoup de travail à faire pour convaincre les citoyens d'adhérer à leur vision. Il faut avoir cette conversation-là avec les citoyens, plaide-t-elle. L'administration Marchand estime que le PPU Sainte-Foy est une priorité puisque le zonage ne correspond plus aux besoins. Les récentes données sur les taux d'inoccupation à Québec, particulièrement dans l'ouest de la Ville, donnent un argument de plus pour amorcer la discussion.

En ce moment, on est plutôt en mode réactif, estime-t-elle. La Ville se retrouve avec des projets qui ne cadrent pas avec le zonage et elle doit composer avec une réglementation qui offre peu de flexibilité.

La frilosité des citoyens, on la comprend. On fait le pari qu'en donnant un peu plus de prévisibilité, cela peut contribuer à rebâtir la confiance.

Une citation de Mélissa Coulombe-Leduc, membre du comité exécutif, responsable de l'urbanisme

Avant de pouvoir changer les façons de faire, la Ville fera face à de l'hostilité. Ce jeudi, il y aura consultation publique dans le même secteur pour faire adopter six modifications au PPU Sainte-Foy, qui inclut le projet de logements Saint-Denys décrié par des citoyens l'automne dernier.

Un croquis du projet immobilier Saint-Denys qui comporte 8 étages et 79 logements.

La modélisation du projet présentée aux citoyens comporte 8 étages et 79 logements. (Photo d'archives)

Photo : Acero Immobilier

Le goût amer laissé par la décision de l'administration précédente d'imposer le projet Le Phare a anéanti le lien de confiance entre les citoyens et la Ville.

La conseillère croit fermement qu'il faut aborder les problèmes sans détour. Il faut être capable de se dire les choses en face, conclut-elle.

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre ICI Québec

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Québec.