•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La maison d’enfance de René Lévesque reste à l’abandon

La maison vue de l'extérieur l'hiver.

La maison natale de René Lévesque a été construite en 1905. L’expropriation de l’ancien propriétaire, autorisée par décret en 2019, a été menée à terme à l’automne 2021.

Photo : Radio-Canada / Roxanne Langlois

Aucune rénovation majeure n’a encore été effectuée à la maison d’enfance de René Lévesque, située à New Carlisle, en Gaspésie, depuis que Québec en a fait l’acquisition, en septembre 2021.

Le ministère de la Culture et des Communications avait pourtant promis un budget de 800 000 $ pour rénover le bâtiment patrimonial, laissé à l’abandon pendant plusieurs années.

Quelques mois après son acquisition, en novembre 2021, le Ministère avait confié un contrat à la Société québécoise des infrastructures (SQI) et avait laissé entendre que les travaux débuteraient sous peu.

Toutefois, seuls quelques travaux de sécurisation des lieux ont été faits, selon Gaétan Lelièvre, président du conseil d’administration de l’Espace René-Lévesque, un musée consacré à la vie de l’ancien politicien et journaliste à New Carlisle.

On a mis des panneaux pour fermer les fenêtres et les ouvertures, on est venus mettre des bâches en plastique sur la couverture pour empêcher le plus possible l’infiltration d’eau, mais ce sont des travaux extrêmement basiques : le bâtiment continue de se détériorer et ce n’est pas très efficace, relate-t-il.

L'homme écoute une question du public.

Gaétan Lelièvre est aussi un ancien député de Gaspé pour le Parti québécois. (Photo d'archives)

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

Une ouverture dans la toiture aurait aussi été couverte, selon le maire de New Carlisle, David Thibault, qui s’étonne que la restauration ne soit pas entamée, vu l’ampleur de la tâche.

De l’eau s’est infiltrée à l’intérieur pendant des années et il y a de la moisissure à la grandeur du bâtiment, donc ça prend une grosse décontamination pour repartir à neuf, explique-t-il.

Le bâtiment a été à l’abandon pendant 30 ans […]. Il fait partie du paysage de la municipalité et ça a l’air d’une maison abandonnée, mais avec une belle pancarte du gouvernement […]. L’état du bâtiment est déplorable et l’image que ça porte est déplorable.

Une citation de David Thibault, maire de New Carlisle
Une enseigne du gouvernement du Québec porte la mention «projet de mise en valeur de notre patrimoine» devant la maison.

Québec a fait l'acquisition du bâtiment en 2021.

Photo : Radio-Canada / Roxanne Langlois

Gaétan Lelièvre indique qu’au moins la moitié des visiteurs de l’Espace René-Lévesque demandent à voir également la maison d’enfance de l’ancien premier ministre. Cette maison pourrait représenter un fort attrait touristique, selon lui et M. Thibault.

Peu de communication

Gaétan Lelièvre dit avoir fait des démarches auprès du ministère de la Culture dès 2021 pour lui offrir sa collaboration dans ce dossier, mais il a le sentiment d’être ignoré par Québec depuis.

On trouve que c’est long et on ne veut pas non plus se ramasser dans une situation où le Ministère va décider, à partir de Québec, ce qui va se passer dans cette maison-là, s’impatiente M. Lelièvre.

Il estime que le milieu local, tant la Municipalité de New Carlisle que le musée, doit être consulté pour la suite du projet.

On n’est pas reconnus à notre juste valeur.

Une citation de Gaétan Lelièvre, président du C. A. de l’Espace René-Lévesque

Même son de cloche du côté du maire de New Carlisle, qui dit ne pas avoir beaucoup de suivis de la part du gouvernement dans ce processus de restauration.

On est directement impliqués dans ce projet-là, mais on est mis de côté, et c’est le Ministère qui s’organise avec ça comme il peut. On n’en entend pas parler et on n’est pas consultés, explique David Thibault.

C’est un bâtiment dans notre cour, qui fait partie de l’histoire de la municipalité de New Carlisle, et c’est souvent à l’hôtel de ville que les touristes débarquent pour savoir où est l’emplacement de cette maison-là.

Une citation de David Thibault, maire de New Carlisle
Un homme d'une quarantaine d'années fait un sourire pour la photo.

Le maire de New Carlisle, David Thibault, souhaite qu'il y ait davantage de concertation dans ce dossier. (Photo d'archives)

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

M. Thibault veut, tout comme M. Lelièvre, un peu plus de collaboration et de concertation entre les parties.

L’idéal serait d’avoir un dialogue ouvert et une équipe de travail qui se rencontre régulièrement pour se dire où on est rendus dans notre échéancier pour savoir on s’enligne vers quoi, dans combien de temps et ça va coûter combien, propose-t-il.

La SQI, quant à elle, n’a pas encore répondu à nos demandes de renseignements.

Motion adoptée l’Assemblée nationale

Mardi à l’Assemblée nationale, le Parti québécois a déposé une motion pour rappeler au gouvernement de la CAQ ses obligations en ce qui a trait à ce projet.

Cette motion, qui a été adoptée, rappelle au gouvernement l’importance de préserver et de mettre en valeur cette propriété où l’ancien premier ministre a passé son enfance.

Dans le libellé de la motion, le PQ mentionne que le propriétaire de la résidence, le gouvernement du Québec, a la responsabilité légale, en vertu de la Loi sur le patrimoine culturel, de ­prendre les mesures nécessaires pour assurer la préservation de la valeur patrimoniale des biens classés en sa possession.

Avec cette motion adoptée, l’Assemblée nationale demande au gouvernement de réaliser urgemment les travaux nécessaires à la préservation et à la mise en valeur de la maison d’enfance de René Lévesque.

La section Commentaires est fermée

Compte tenu de la nature délicate ou juridique de cet article, nous nous réservons le droit de fermer la section Commentaires. Nous vous invitons à consulter nos conditions d’utilisation. (Nouvelle fenêtre)

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre ICI Gaspésie

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Gaspésie.