•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les circulaires en ligne des épiceries reçoivent un prix citron en accessibilité

Une illustration qui représente l'achat d'épicerie en ligne montre plusieurs légumes sortant d'un téléphone cellulaire.

Les circulaires en ligne d'épiceries gagneraient à être plus accessibles, d'après un regroupement de personnes vivant avec un handicap visuel.

Photo : Radio-Canada / Laury Dubé

Consulter une circulaire en ligne peut s’avérer un véritable cauchemar pour les personnes ayant une déficience visuelle, faute de l’application de certaines balises d’accessibilité. Cet obstacle à l’autonomie vaut aux épiceries le prix coup de gueule de l’année du Regroupement des amblyopes et aveugles du Montréal métropolitain (RAAMM).

Comme plusieurs personnes ayant une déficience visuelle, lorsque Ysabelle Morin, qui a une cécité complète, navigue sur le web, elle utilise un lecteur d’écran. L’outil, contrôlé par un clavier – la souris d’ordinateur n’est pas accessible aux personnes non voyantes –, lit à voix haute les boutons, titres et textes des pages web.

Gros plan sur un outil utilisé par les personnes aveugles pour afficher en braille ce qui est écrit sur l'écran.

En plus du lecteur d'écran, certaines personnes utilisent un outil qui permet d'afficher en braille ce qui est écrit sur l'écran.

Photo : Radio-Canada

Quand j’ouvre le site de mon épicerie, il n’y a aucune balise qui m’indique où est la circulaire. Je dois donc lire à peu près tout ce qu’il y a dans la page web pour trouver le premier élément de la circulaire. C’est très chargé, ces pages-là, indique la retraitée qui s'implique auprès du comité d’accès à l’information du RAAMM.

Une fois le début de la circulaire trouvé, elle doit y penser à deux fois avant de consulter les détails, par exemple pour savoir si le rabais offert sur la tarte aux pommes inclut aussi celle aux fraises, car chaque fenêtre consultée la force à recommencer tout le processus à partir du point A.

La tarte pourrait être le 73e produit de la circulaire. Donc, je devrai lire à nouveau les 73 éléments pour continuer de consulter les offres, insiste-t-elle. C’est un cauchemar! S’il y a 1300 produits en promotion, ça devient décourageant.

Une question d’autonomie

Pour les personnes ayant une déficience visuelle, les circulaires en ligne sont une source d’information importante, car cette clientèle n’a pas accès aux circulaires papier ni aux annonces visuelles en épicerie.

Je vis avec mon conjoint qui a aussi une déficience visuelle. Comme plusieurs, je n’ai pas accès à une personne voyante à côté de moi tout le temps qui peut me lire les spéciaux d’épiceries. Si je fais du magasinage en ligne, j’ai besoin que ma source d’information privilégiée soit accessible [...] Et à 3 h du matin si j’en ai envie, dit Ysabelle Morin.

Deux paquets de bœuf en cubes, dont un en format économique.

Une personne ayant une cécité ne peut consulter les rabais en magasin, à moins de demander de l'aide.

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Une importante proportion de cette population doit également composer avec de faibles revenus, rappelle le RAAMM, une situation qui pèse lourd sur leurs épaules, surtout avec le coût du panier d’épicerie de plus en plus élevé et le contexte économique actuel.

On sent qu’on ne nous considère pas comme un public assez important, assez nombreux, pour rendre ça accessible.

Une citation de Ysabelle Morin, une personne retraitée ayant une cécité complète

Pourtant, je suis convaincue que si une bannière rendait son site plus accessible, elle irait chercher une clientèle plus grande, car le mot se passerait, croit-elle.

Ce que disent les épiceries

Parmi les modifications que pourraient faire les épiceries pour rendre plus accessibles leurs circulaires aux personnes malvoyantes ou non voyantes, on compte l’ajout de contrastes de couleur plus importants, une meilleure hiérarchisation des titres, un soin particulier à l’identification des boutons et l’ajout de textes de remplacement pour les images.

Le RAAMM a entamé des démarches auprès de certaines bannières d’épiceries à la fin de 2023, et des promesses de modifications ont été faites, d’après Ysabelle Morin.

Contacté par Radio-Canada, Metro affirme avoir identifié des éléments d’amélioration à apporter à [ses] circulaires pour surmonter les obstacles d’accessibilité.

Nous travaillons en ce moment même sur les correctifs identifiés, qui seront déployés progressivement au cours des prochains mois, dont un sous peu.

Une citation de Geneviève Grégoire, cheffe des communications de Metro

Loblaws, qui possède les bannières Maxi et Provigo, ainsi que Sobeys, pour les épiceries IGA, n’ont pas répondu à une demande de commentaire de Radio-Canada.

Une personne tient un panier d'épicerie Metro devant un réfrigérateur.

Metro promet de réduire les obstacles d'accessibilité en ligne pour les personnes ayant une cécité.

Photo : La Presse canadienne / Cole Burston

Il s’agit du troisième prix coup de gueule remis par le RAAMM, qui profite de la Semaine de la canne blanche pour sensibiliser la population aux réalités vécues par les personnes ayant un handicap visuel. Parmi les finalistes de cette catégorie cette année, on comptait les pistes cyclables, jugées dangereuses pour cette clientèle. En 2022 et 2023, c’est le portail Clic Santé qui était passé dans le tordeur, la plateforme ne permettant pas – malgré certaines améliorations – de prendre un rendez-vous médical de façon autonome.

Le Regroupement souligne aussi les bons coups. Cette année, c’est l’application des caisses Desjardins qui reçoit le prix coup de cœur. [Elle] nous permet d’effectuer nos transactions financières en toute autonomie, ce qui facilite notre quotidien, se réjouit Pascale Dussault, directrice du RAAMM.

La plateforme ICI Tou.tv et le Musée d’art contemporain de Montréal figuraient parmi les finalistes du prix coup de cœur du RAAMM.

Nous espérons que les entreprises prendront exemple sur ces institutions dans un avenir rapproché, car l’accessibilité numérique pour tous est incontournable en 2024, affirme Pascale Dussault, directrice du RAAMM.

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre Info nationale

Nouvelles, analyses, reportages : deux fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre Info nationale.