•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une nouvelle écurie: Midland F1

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2004 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

L'événement est d'importance. Il y aura une nouvelle écurie de F1 en 2006: Midland F1. Une équipe britannique, dont les bureaux seront à Londres. Si elle voit le jour, elle serait la première équipe indépendante depuis Stewart Grand Prix.

8 octobre 2004 - Une nouvelle écurie en F1, c'est toujours un événement.

Midland F1 fera son entrée en Grand Prix en 2006. C'est ce qu'ont annoncé vendredi ses dirigeants, à Suzuka, dans le cadre du Grand Prix du Japon.

Le châssis sera construit par le fabricant italien bien connu Dallara. Les bureaux seront situés en banlieue de Londres.

Nous avons pu apprendre que l'entreprise Midland Resources Group mise sur des placements à haut risque dans les pays d'Europe de l'Est, notamment en Serbie et Montenegro et en Arménie.

« Nous comprenons qu'il faut un budget d'au moins 100 millions de dollars US pour survivre en F1. Nous avons les fonds. Nous sommes en train de recruter pour bâtir l'équipe », a expliqué le cofondateur Alex Shnaider.

Si cette écurie voit le jour, elle serait la première équipe indépendante à participer au championnat du monde de F1 depuis Stewart Grand Prix en 1997.

« La possibilité d'engendrer une plus-value est énorme. Je ne comprends pas pourquoi si peu d'entreprises ont tenté l'aventure. Nous voulons nous démarquer sur le marché international et la F1 est le tremplin parfait », a conclu M. Shnaider, qui en dira plus en janvier prochain, notamment sur les fournisseurs de pneus et de moteurs.

Dallara avait créé sa propre équipe de F1 au début des années 1990, mais elle avait disparu en 1992. Dallara fournit aujourd'hui ses châssis aux équipes de l'IRL et du championnat Wolrd Series de Nissan.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.