•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Consultation communautaire sur l’avenir du 219 boulevard Provencher et du 212 rue Dumoulin

L'hôtel de ville de Saint-Boniface.

L'hôtel de ville de Saint-Boniface, est le lieu de la consultation communautaire et l'un des bâtiments dont l'avenir est incertain.

Photo : Radio-Canada / Natalia Weischel

Radio-Canada

Une consultation communautaire sur fond artistique s'est déroulée samedi à l’ancien hôtel de ville de Saint-Boniface dans le cadre des efforts pour déterminer l’avenir de ce bâtiment situé au 219 boulevard Provencher et celui de la caserne des pompiers située au 212 rue Dumoulin.

À la Maison des artistes visuels francophones, des membres de la communauté franco-manitobaine ont été invités à s’exprimer sur l’importance de ces bâtiments et l'usage que les francophones souhaitent en faire, avec une petite teinte artistique

 On voulait prévoir, promouvoir ça de manière plus créative, donc permettre aux gens pas juste d’utiliser le site web pour écrire une petite histoire, un petit paragraphe, mais aussi pouvoir mettre des images, des bandes dessinées, des collages , explique la directrice par intérim de la Maison des artistes visuels francophones, Lou-Anne Bourdeau.

Pour Jonathan Boisvert, le président de la coopérative, La Crémerie, un des organismes impliqués dans les discussions communautaires, la vie de la communauté est liée à l’ancien hôtel de ville, qui retrace le parcours des Métis et des Franco-Manitobains.

 C’est un bâtiment de la communauté, et sans ça, il y aura juste un gros trou dans la communauté avant qu’on puisse planifier notre avenir, il faut savoir qu’on a un avenir. Et il faut aussi que ça soit un avenir qui fasse sens , affirme-t-il.

Lou-Anne Bourdeau, directrice par intérim de la Maison des artistes visuelles francophones.

Lou-Anne Bourdeau, directrice par intérim de la Maison des artistes visuelles francophones, souhaite faire de l'ancien hôtel de ville de Saint-Boniface un espace communautaire pour les organismes francophones.

Photo : Radio-Canada / Natalia Weischel

La Maison des artistes visuels francophones soutient l'idée d’attribution du site à un collectif d’organismes à but non lucratif.

Ce que je souhaite, c’est que ça devienne vraiment un lieu où c’est habité, où on sent qu’il y a différents organismes, que ce soit culturels, politiques ou autres, vraiment que la francophonie prenne sa place ici dans le bâtiment. Je pense que c’est la chose qu’on souhaite avant tout, souhaite Lou-Anne Bourdeau.

La Ville a le dernier mot, mais...

La question du devenir de l'ancien hôtel de ville et l'ancienne caserne des pompiers revient ultimement à la Ville de Winnipeg, mais le secrétaire des Ami.e.s du carré civique, Walter Kleinschmit, pense que la communauté franco-manitobaine a de grandes chances de faire valoir ses projets.

Ils ont accepté de nous donner à la communauté de la chance. De revenir avec avec pas seulement des options, mais un plan de de gestion, un plan de comment le futur devrait se présenter et comment la Communauté peut y participer pour s’assurer le succès.

Une citation de Walter Kleinschmit, secrétaire des amis du carré Civique

Winnipeg a lancé, début octobre, de nouvelles consultations (Nouvelle fenêtre) (Nouvelle fenêtre) sur l’avenir du 219 Provencher et de la caserne de pompiers, située 212 rue Dumoulin. La Ville est toujours propriétaire des deux bâtiments.

La Ville propose des options de vente ou de location des deux bâtiments, et ces options suscitent également des réactions au sein de la communauté.

 De notre point de vue, c’est un bien communautaire. La communauté a payé pour, la communauté l’utilise et la communauté continue de l’utiliser et ça a été donné à la Ville quand Saint-Boniface s’est amalgamé… , affirme Jonathan Boisvert.

Maquette soulignant une des visions artistiques de l'usage potentiel des deux bâtiments du carré civique.

L'une des visions artistiques de l'usage potentiel des deux bâtiments du carré civique insiste sur son importance historique.

Photo : Radio-Canada / Natalia Weischel

Après ces consultations, l’administration municipale prévoit de faire une recommandation au comité d’orientation permanent des biens quant à l’option à retenir pour l’utilisation du 219 Provencher et le 212 rue Dumoulin.

Avec des informations de Natalia Weichsel

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre ICI Manitoba

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Manitoba.