•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le marathon de votes aux Communes est terminé

Des gens fatigués aux Communes

La journée s'est étirée pour le premier ministre Justin Trudeau, pour la leader libérale à la Chambre des communes Karina Gould, et pour les autres députés fédéraux.

Photo : La Presse canadienne / Adrian Wyld

Le marathon de votes à Ottawa qui a duré plus de 30 heures a pris fin vendredi soir, à l'issue d'un dernier vote à 23 h 17.

Une grande majorité des députés libéraux étaient toujours présents. Le chef conservateur Pierre Poilievre a quant à lui voté à distance.

Déterminés à faire abolir la taxe sur le carbone, les conservateurs avaient mis leur menace à exécution en inondant la Chambre des communes d’amendements pour empêcher l’ajournement des travaux. Après avoir passé la nuit de jeudi à vendredi à débattre et à voter, les députés ont siégé toute la journée vendredi aux Communes, où le temps était figé au 7 décembre.

On ne peut pas changer la date à la table des Communes tant que les travaux n’ont pas été ajournés, expliquait le journaliste Daniel Thibeault, vendredi matin, à l’émission Tout un matin. Alors, dans la tête des députés, on est toujours le 7 décembre. On va changer la date quand il y aura ajournement.

Les votes concernaient les dépenses supplémentaires du gouvernement fédéral, qui n’avaient pas été planifiées dans le dernier budget. Elles touchent des questions aussi variées que la rémunération des fonctionnaires, les nouveaux programmes pour les Premières Nations, la Défense nationale et les dépenses pour l’Ukraine.

Les conservateurs ont déposé 134 amendements, un pour chaque dépense présentée en Chambre. Depuis jeudi soir, le rythme était d’environ cinq votes à l’heure.

Les libéraux et les néo-démocrates assuraient une présence constante pour éviter de perdre un vote, ce qui aurait eu pour effet de faire tomber le gouvernement. Mais celui-ci n’a pas été menacé.

Le gouvernement ne tombera pas, mais c’est beaucoup plus long que ça aurait dû l'être pour ce genre de votes, qui, grosso modo, sont une formalité quand on termine, parce que ce sont des dépenses tout à fait justifiées et justifiables, a expliqué Daniel Thibeault.

À Ottawa, les députés sont soumis à un marathon de vote. Ils débattent sans arrêt, depuis hier, sur une centaine d'amendements déposés par les conservateurs. Une tactique d'obstruction qui vise à forcer les libéraux à abolir la taxe sur le carbone avant les fêtes. Le reportage de Valérie Gamache

Passer le message

Les conservateurs de Pierre Poilievre ont utilisé cette tactique pour faire passer leur message et pour réclamer l’abolition de la taxe sur le carbone, a poursuivi le journaliste. D’ailleurs, M. Poilievre s’est levé à quelques reprises en Chambre ces dernières heures pour demander l’adoption d’une motion unanime pour faire tomber la taxe sur le carbone.

Les conservateurs ont commencé leur tactique d’obstruction législative mercredi et affirmaient qu'ils ne s'arrêteraient pas tant que les familles, les agriculteurs et les Premières Nations ne seraient pas exemptés de la tarification fédérale sur le carbone, qui selon eux augmente le coût de la vie.

Un homme debout au milieu de député aux Communes.

Le chef conservateur Pierre Poilievre

Photo : La Presse canadienne / Adrian Wyld

Entre les votes, les députés s’occupaient comme ils le pouvaient. La ministre libérale Patty Hajdu a été aperçue en train de tricoter tandis qu’un autre député avait son oreiller pour se reposer. Une députée conservatrice nettoyait quant à elle les lunettes de ses collègues, qui, à un certain moment pendant la nuit, mangeaient de la nourriture de chez McDonald.

Du théâtre, selon Trudeau

Le premier ministre Justin Trudeau avait déclaré mercredi que les conservateurs faisaient du théâtre et que les députés libéraux étaient heureux de travailler tard.

Certains comme Karina Gould ont eu moins de plaisir. La députée libérale a déploré que les conservateurs aient rejeté sa motion proposant l’ajournement des débats à 23 h 59 jeudi afin qu'ils reprennent à 7 h vendredi matin.

Moi, je suis enceinte de huit mois et demi, alors je vais être là pour me tenir debout pour mes concitoyens, mais les conservateurs ont eu l'opportunité d'appuyer la santé des députés et de tout le monde qui travaille ici, a-t-elle lancé.

L'abolition de la taxe sur le carbone pour tous les types de chauffage résidentiel est un des grands objectifs de M. Poilievre, qui promet régulièrement de supprimer ladite taxe lors de rassemblements conservateurs à travers le pays.

En octobre, M. Trudeau a annoncé que le chauffage au mazout sera exempté pendant trois ans de la tarification sur le carbone, le temps de permettre aux utilisateurs de passer aux thermopompes électriques.

Avec les informations de Valérie Gamache

Avec les informations de La Presse canadienne

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Infolettre Info nationale

Nouvelles, analyses, reportages : deux fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre Info nationale.