•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La coroner en chef de la C.-B. annonce sa retraite, avec un constat dur sur les surdoses

Lisa Lapointe, coroner en chef du Services des coroners de la Colombie-Britannique, pendant une conférence de presse.

Lisa Lapointe, coroner en chef du Service des coroners de la Colombie-Britannique

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

La coroner en chef de la Colombie-Britannique, Lisa Lapointe, a annoncé qu'elle quittait son poste après 13 ans dans ses fonctions.

Elle s'est dite attristée que la province n'ait pas été en mesure de réduire les conséquences tragiques des médicaments toxiques sur des milliers de personnes.

Dans un communiqué publié mercredi, Lisa Lapointe a déclaré que le Service des coroners a été transformé à jamais par l'urgence de santé publique qui continue de coûter la vie à des gens de tous âges dans des communautés un peu partout en Colombie-Britannique, dont plus de 2000 personnes depuis le début de l'année.

La Colombie-Britannique a déclaré une urgence de santé publique pour les surdoses de drogues en avril 2016. Les derniers chiffres indiquent la perte de 13 317 vies, ce qui représente actuellement plus de six personnes par jour.

Je suis profondément attristée par le fait que nous n'ayons pas été en mesure d'influencer le changement essentiel nécessaire pour réduire les impacts tragiques des drogues toxiques sur des milliers de membres de nos familles, d'amis et de collègues à travers la province, a-t-elle déclaré.

Les recommandations des comités d'examen des décès du Service des coroners, y compris celle de fournir un approvisionnement sécuritaire en médicaments sans ordonnance, sont nécessaires pour mettre fin à la crise des surdoses, selon Lisa Lapointe.

Le gouvernement de la Colombie-Britannique a toutefois rejeté les recommandations le mois dernier, quelques minutes avant que Lisa Lapointe ne présente un rapport à ce sujet lors d'une conférence de presse.

Les mesures recommandées par les membres experts des comités d'examen des décès du Service des coroners sont essentielles pour mettre fin à cette crise et je continuerai à soutenir ces recommandations après ma retraite, a déclaré Lisa Lapointe.

Toutefois, elle estime ne pas avoir été en mesure d'influencer le changement essentiel nécessaire pour y parvenir.

Lisa Lapointe, dont le troisième mandat prendra fin le 18 février 2024, a témoigné qu'elle a eu l'honneur de servir la population de la Colombie-Britannique au cours des 30 dernières années, notamment en occupant des postes au Service des coroners, à la direction des services correctionnels et au bureau de la confiscation civile.

Elle a mentionné que le ministère de la Sécurité publique et du Solliciteur général lancera un processus de recrutement pour choisir son successeur.

Avec les informations de La Presse canadienne

La section Commentaires est fermée

Les commentaires sont modérés et publiés du lundi au vendredi entre 6 h et 23 h 30 (heure de l’est).

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre ICI Colombie-Britanique

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Colombie-Britanique.