•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Quand les Swifties descendent dans l’arène politique

Tant en musique qu'en mode, l'influence de Taylor Swift est indéniable. Une visite au Tennessee, où la chanteuse a passé son adolescence, permet de constater qu'elle peut aussi avoir un impact politique.

Une femme tient un micro et sourit.

La tournée «Eras» de Taylor Swift pourrait bien devenir la plus lucrative de l'histoire.

Photo : afp via getty images / MICHAEL TRAN

L'année 2023 a été celle de tous les records pour la reine actuelle de la pop, qui vient d'obtenir une énième consécration, mercredi matin, en étant nommée Personnalité de l'année par le magazine Time. Taylor Swift faisait partie des finalistes parmi des hommes aussi influents que les présidents chinois et russe Xi Jiping et Vladimir Poutine. Elle succède au président ukrainien Volodymyr Zelensky, lauréat de l'année dernière.

Sa tournée Eras, qui devrait devenir la plus lucrative de l’histoire, a déjà injecté des milliards de dollars dans l’économie américaine. Taylor Swift est l’artiste la plus écoutée de l'année sur les plateformes Spotify et Apple Music. Et lorsqu’elle a incité ses abonnés à s’enregistrer pour voter aux élections, au mois de novembre, des dizaines de milliers de personnes ont répondu à l’appel.

Et elle est si populaire que des cours universitaires lui sont maintenant dédiés. Le prestigieux magazine Time lui a décerné le titre de personnalité de l'année.

 On a reçu des nouvelles excitantes ce matin! Le spectacle de Taylor Swift sera disponible en vidéo sur demande le jour de son anniversaire. 

Ainsi commence la séance, cet après-midi-là, du cours The Invisible String of Romanticism ( La chaîne invisible du romantisme ) donné à l’Université Austin Peay, dans le nord du Tennessee. Un cours plutôt inusité : il porte sur l’analyse des paroles du catalogue de Taylor Swift. Son titre est un clin d'œil à l’une de ses chansons, The Invisible String.

Cette idée, c’est celle de Delaney Atkins, 27 ans, qui a créé et qui donne le cours au sein du Département de littérature. Deux de mes plus grandes passions dans la vie sont Taylor Swift et la poésie, lance la jeune femme avec enthousiasme. J’aime l’idée de lier la poésie à la musique, parce que je pense que beaucoup de gens aiment la musique, mais pas la poésie!

Des étudiants sont assis dans une salle de classe.

Dans le cours nommé « La chaîne invisible du romantisme », les étudiants analysent les paroles des chansons de Taylor Swift.

Photo : Radio-Canada / Violette Cantin

Mais dans cette salle de classe, la priorité reste les paroles de ses chansons : à raison de trois séances d’une heure par semaine, la vingtaine d’étudiants analyse la dimension romantique de différentes pièces de la chanteuse. Au menu cet après-midi-là : les chansons issues de collaborations de Taylor Swift avec d’autres artistes, comme Ed Sheeran ou Aaron Dessner. Les étudiants prennent timidement la parole pour souligner certains vers qui leur plaisent particulièrement.

Une femme sourit à la caméra.

« Deux de mes plus grandes passions sont Taylor Swift et la poésie », explique Delaney Atkins, qui a créé un cours universitaire au sujet de l'artiste.

Photo : Radio-Canada / Violette Cantin

La teneur des discussions fait parfois prendre à la classe des allures de fan-club de Taylor Swift, mais la professeure recentre les débats pour se concentrer sur l’analyse des textes de celle qui a eu un grand impact sur sa vie. Lorsqu’on est une jeune fille élevée dans un État du sud, on se fait inculquer qu’il faut être silencieuse, polie… [...] Mais elle m’inspire à être une girlboss!

Delaney Atkins n’est pas la seule jeune femme à avoir été inspirée par Taylor Swift : l’immense bassin d’admirateurs – et surtout d’admiratrices – de l’artiste est là pour en témoigner.

Pour mieux comprendre son influence, il faut d’abord retourner… à ses racines.

Là où l'histoire a commencé

Une petite ville calme, un lac scintillant et des routes asphaltées à perte de vue : bienvenue à Hendersonville, en banlieue de Nashville, qui compte 60 000 habitants. Voilà où Taylor Swift et sa famille ont emménagé lorsqu’elle avait 14 ans, dans l’espoir qu’elle se taille une place dans le monde compétitif de la musique country.

Un parc pour enfants.

Une trace de Taylor Swift dans la ville où elle a passé son adolescence, Hendersonville.

Photo : Radio-Canada / Violette Cantin

C’est ici qu’elle vivait et qu’elle écrivait ses chansons lorsqu’elle a percé dans le milieu, lance avec fierté le maire d'Hendersonville, Jamie Clary, qui nous accueille à l’hôtel de ville. La chanteuse ne vit plus ici depuis des années, mais ses parents sont encore dans le coin, affirme-t-il. Et certaines traces d’elle subsistent, comme ce parc pour enfants renommé en son honneur après qu’elle a financé sa rénovation.

Taylor Swift est demeurée muette sur ses opinions politiques tandis qu’elle devenait une sensation dans le milieu de la musique country, réputé conservateur… tout comme la ville où elle habitait. Hendersonville penche du côté conservateur, c’est certain, note le maire.

Un homme sourit à la caméra.

Le maire d'Hendersonville, Jamie Clary, évoque la chanteuse avec beaucoup de fierté.

Photo : Radio-Canada / Violette Cantin

Nouveau genre musical, même silence : alors qu’elle devient une vedette de la pop en 2014, grâce à son album 1989, elle reste muette sur ses opinions politiques. Lors de l’élection présidentielle opposant Hillary Clinton à Donald Trump, deux ans plus tard, elle ne se prononce pas davantage. Mais tout change… en 2018.

Là où l'histoire a changé

Pour disséquer l’influence politique de l’artiste, peu de gens sont mieux placés que Jim Cooper. Je suis l’un des seuls politiciens à avoir été appuyé par Taylor Swift, clame-t-il d’entrée de jeu, lorsque nous le rencontrons dans son bureau, à Nashville. Et il dit vrai.

Après des années de silence politique, Taylor Swift prend la parole en 2018, lors des élections de mi-mandat sous la présidence de Donald Trump. Dans une publication Instagram devenue virale, elle apporte son soutien à Jim Cooper, candidat à sa réélection à la Chambre des représentants, et à un autre démocrate, le candidat au poste de sénateur Phil Bredesen.

Du même coup, Taylor Swift s’en prend à l’opposante de ce dernier, la républicaine Marsha Blackburn. Son bilan au Congrès me révolte et me terrifie, écrit l'artiste, qui critique les positions de la politicienne par rapport aux droits des femmes et de la communauté LGBTQ+. Les effets de cette prise de parole se font immédiatement sentir : dans les jours qui suivent, la plateforme Vote.org recense une hausse marquée du nombre d’électeurs s’étant enregistrés pour voter. Près de la moitié sont des jeunes âgés de 18 à 24 ans; du jamais vu.

Un homme sourit à la caméra.

Le démocrate Jim Cooper est l'un des rares politiciens à avoir reçu un soutien officiel de Taylor Swift dans sa carrière.

Photo : Radio-Canada / Violette Cantin

Malgré ce soutien inattendu au camp démocrate, la républicaine Marsha Blackburn l’emporte facilement face à Phil Bredesen. Jim Cooper, lui, gagne sa réélection.

Je n’avais pas réellement besoin qu’elle m’appuie, puisque je faisais face à peu d’opposition, note-t-il. J’étais un pari sûr. Comme ça, elle n’appuierait pas deux perdants.

C’est à partir de ce moment, croit l’ex-politicien, qu’elle est devenue une force politique au pays. Une force qui pourrait bien avoir un impact à l’élection présidentielle de l’année prochaine, croit-il. Il est possible qu’elle change l’issue de l’élection.

Là où l'histoire se poursuit

Retour à la salle de classe de l’Université Austin Peay, au Tennessee, où le cours de la professeure Delaney Atkins se poursuit. Des étudiants rencontrés sur place confient leur admiration pour la chanteuse.

Une femme regarde la caméra.

Jerilyn Mitchell, 19 ans, élevée au Tennessee, est une grande admiratrice de Taylor Swift.

Photo : Radio-Canada / Violette Cantin

Le fait qu’elle sache qu’elle a du pouvoir et qu’elle l’utilise pour faire le bien, c’est très important pour moi, explique Jerilyn Mitchell, 19 ans, qui est une électrice progressiste dans son État natal très conservateur.

Je suis de gauche et ça me fait plaisir de voir des gens qui viennent du Tennessee et qui ont les mêmes valeurs que moi, se réjouit quant à lui le jeune Levy Sutherland.

Un jeune homme sourit à la caméra.

Le jeune Levy Sutherland apprécie que la chanteuse partage ses opinions politiques.

Photo : Radio-Canada / Violette Cantin

Pour Delaney Atkins, la plus grande force de Taylor Swift, c’est sa capacité à prendre quelque chose de très personnel et à lui donner un caractère universel.

Et ce, qu’elle parle de peines d’amour… ou de politique.

Violette Cantin est lauréate de la bourse Expérimenter le journalisme à l'étranger de la Fondation de l'UQAM.

La section Commentaires est fermée

Les commentaires sont modérés et publiés du lundi au vendredi entre 6 h et 23 h 30 (heure de l’est).

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre Info nationale

Nouvelles, analyses, reportages : deux fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre Info nationale.