•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Déneigement : entre soulagement et scepticisme dans les premiers quartiers

Une déneigeuse à Trois-Rivières

Le reportage de Louis Cloutier

Photo : Radio-Canada / Martin Chabot

Radio-Canada

Il n'aura pas fallu beaucoup de temps avant une première bonne bordée de neige pour rétablir le service complet de déneigement des trottoirs dans les premiers quartiers de Trois-Rivières, où la volte-face de la Ville a été accueillie avec soulagement par plusieurs résidents. Toutefois, certaines inquiétudes perdurent : des citoyens rencontrés sur les trottoirs demeurent sceptiques, craignant que la suspension de la mesure initiale ne soit que provisoire.

Vendredi dernier, les autorités municipales ont décidé de réinstaurer le déneigement des deux trottoirs dans certains secteurs.

Pendant que certains attendaient impatiemment le passage de la chenillette, lundi, d’autres avaient quand même une pelle à la main pour déneiger le trottoir devant leur résidence, une habitude prise dans les dernières semaines. La machinerie était toutefois bel et bien active dans les quartiers de Marie-de-l’Incarnation et de Sainte-Cécile, notamment.

Une déneigeuse

Des citoyens semblaient être particulièrement contents du passage des déneigeuses, selon le témoignage de certains opérateurs.

Photo : Radio-Canada / Martin Chabot

L'ajout de trottoirs déneigés signifiera pour la Ville un coût additionnel de 100 000 de dollars sur un budget total de déneigement de 18 millions de dollars. En entrevue à l'émission Toujours le matin, le maire Jean Lamarche a expliqué qu'il ne faut toutefois pas s'attendre à la perfection. Souvent, il y a des gens qui ont prétendu que c’était un enjeu budgétaire, mais ce n’était pas là, a-t-il réitéré. C’est la capacité de réalisation avec un niveau de services demandés dans un temps d’intervention X et c'est ça qu'il fallait faire. [...] Ça ne sera pas le niveau de service espéré sur le béton. Ça va être comme en 2022-2023.

Pétition déposée mardi

De son côté, Édith Lachance, l'instigatrice de la pétition demandant à la Ville de corriger le tir, a indiqué que l'état des trottoirs a empêché certaines personnes de les utiliser, même après le déneigement. Les deux trottoirs étaient déneigés, a-t-elle témoigné en entrevue à l’émission En direct. J’ai marché pour aller et revenir du travail, et j’ai vu beaucoup de monde qui marchait dans la rue, parce qu'elle était mieux déneigée que les trottoirs.

Édith Lachance sur un trottoir non déneigé.

Édith Lachance, une résidente de la rue Sainte-Cécile, avait rapidement dénoncé la nouvelle politique de déneigement des trottoirs.

Photo : Radio-Canada / Yoann Dénécé

La résidente de la rue Sainte-Cécile aurait aimé que la volte-face concerne l'ensemble du territoire. C’est pourquoi elle entend toujours présenter sa pétition, qui compte plus de 870 signatures, mardi soir lors de la séance publique du conseil municipal. En la déposant demain [mardi], je vais [aussi] revenir sur le fait qu’avec les changements climatiques, il faudrait essayer de faire mieux partout, a-t-elle ajouté.

Par ailleurs, la Société de transport de Trois-Rivières s'est également montrée soulagée du rétablissement du service de déneigement, parce qu'à certains endroits où il n'y a pas d'abribus, avec des trottoirs embourbés, les usagers devaient attendre l'autobus dans la rue.

Avec les informations de Louis Cloutier et d’après des entrevues réalisées à Toujours le matin et En direct.

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre ICI Mauricie

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Mauricie.