•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Montée des crimes haineux : un gouffre de plus en plus profond, selon Amira Elghawaby

Amira Elghawaby, représentante spéciale du Canada chargée de la lutte contre l'islamophobie.

Amira Elghawaby, représentante spéciale du Canada chargée de la lutte contre l'islamophobie, invitée aux «Coulisses du pouvoir».

Photo : Radio-Canada

Dans une première entrevue télévisée en français aux Coulisses du pouvoir, Amira Elghawaby, représentante spéciale du Canada chargée de la lutte contre l'islamophobie, confie ceci : depuis le 7 octobre, son travail, qui vise à construire des ponts et à encourager le dialogue entre les communautés, est « plus difficile ».

Mme Elghawaby, qui a elle-même fait face à des menaces et à des propos haineux et qui entend les inquiétudes des communautés juives et musulmanes, s'interroge sur les manières de s’assurer que tout le monde se sente en sécurité.

Devant la douleur des familles d’ici et d’ailleurs qui ont perdu des proches et l’état de choc, ce travail immense pour combler un fossé qui se creuse est encore plus important.

Mme Elghawaby a expliqué avoir gardé le silence dans les dix premiers jours du conflit, le temps d’absorber ce choc, le temps aussi de prendre contact avec les communautés touchées par l’attaque du Hamas. Ce silence lui avait d’ailleurs été reproché par des parlementaires.

L'animateur Daniel Thbeault reçoit la représentante spéciale du Canada chargée de la lutte contre l'islamophobie, Amira Elghawaby.

L'animateur Daniel Thibeault reçoit la représentante spéciale du Canada chargée de la lutte contre l'islamophobie, Amira Elghawaby.

Photo : Radio-Canada

Si, depuis le début du conflit qui oppose le Hamas à Israël, le nombre de crimes haineux islamophobes et antisémites a augmenté de près de 500 % en deux jours après le 7 octobre, Mme Elghawaby pointe du doigt les réseaux sociaux et les messages qui y sont véhiculés et qui creusent les divisions.

Le député libéral de Mont-Royal, en entrevue aux Coulisses du pouvoir, avait tenu le même propos il y a quelques semaines.

Peut-être qu'en regardant les réseaux sociaux, ils [les internautes] ne savent pas exactement comment on peut comprendre ce qui se passe. Il y a déjà des stéréotypes qui existent à propos de nos deux communautés. Il y a des gens qui vont utiliser ces stéréotypes pour promouvoir plus de haine contre nous.

Une citation de Amira Elghawaby, représentante spéciale du Canada chargée de la lutte contre l’islamophobie

En plus des images véhiculées par les médias sociaux qui alimentent la haine et les émotions négatives, elle souligne aussi le rôle ambivalent des discours politiques.

Selon Mme Elghawaby, dans un contexte de vives tensions sociales, chaque personne en position d’autorité a la responsabilité de trouver les mots qui auront un effet positif sur ces communautés et de faire preuve de sensibilité.

Ce discours politique, s'il peut être rassembleur, peut tout autant diviser.

Ceux qui veulent trouver les divisions peuvent trouver les gens qui parlent comme eux, qui pensent comme eux, et ils peuvent rester dans leur propre chambre d’écho. Et ça, c'est leur choix, ajoute-t-elle.

Mme Elghawby met en garde contre les propos en noir et blanc entourant le conflit qui fait rage entre Israël et le Hamas. Elle rappelle qu’au-delà de la religion, la lutte actuelle au Moyen-Orient est une lutte de territoires.

Cette entrevue avec Amira Elghawaby sera diffusée à l'émission Les coulisses du pouvoir à 11 h, sur les ondes d'ICI RDI et d'ICI TÉLÉ.

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre Info nationale

Nouvelles, analyses, reportages : deux fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre Info nationale.