•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Corée du Nord menace d’abattre des satellites américains

Une fusée transportant le satellite-espion Malligyong-1 est prête à être lancée, selon le gouvernement nord-coréen, dans un endroit désigné comme étant la province du Gyeongsang du Nord, en Corée du Nord, sur cette photo obtenue par Reuters le 21 novembre 2023.

Une fusée transportant le satellite-espion Malligyong-1 sur cette photo obtenue par Reuters le 21 novembre 2023. (Photo d'archives)

Photo : via reuters / KCNA

Agence France-Presse

La Corée du Nord a menacé samedi d'abattre les satellites-espions des États-Unis en riposte à « toute attaque » contre son propre satellite, en orbite depuis une dizaine de jours.

Pyongyang a affirmé qu'une telle opération serait considérée comme une déclaration de guerre, a rapporté l'agence de presse officielle KCNA.

Cette déclaration survient après qu'un responsable américain eut expliqué que Washington disposait de divers moyens réversibles et irréversibles pour priver un adversaire de ses capacités spatiales et pour les contrer.

Cet adversaire pourrait être la Corée du Nord, qui a réussi à mettre en orbite son premier satellite-espion fin octobre après deux essais infructueux en mai et en août.

Le leader nord-coréen Kim Jong-un observe le lancement d'une fusée transportant un satellite-espion Malligyong-1 en Corée du Nord sur cette photo obtenue par Reuters le 21 novembre 2023.

Le leader nord-coréen Kim Jong-un observe le lancement d'une fusée transportant un satellite-espion Malligyong-1 en Corée du Nord sur cette photo obtenue par Reuters le 21 novembre 2023.

Photo : Reuters / KCNA

La Corée du Nord

Consulter le dossier complet

On voit un soldat dans un tank qui fait le salut militaire. Devant lui, le drapeau nord-coréen.

Si les États-Unis essaient de violer le territoire légitime d'un État souverain, alors Pyongyang envisagera de prendre des mesures d'autodéfense pour affaiblir ou détruire la viabilité des satellites-espions américains, a mis en garde un porte-parole du ministère nord-coréen des Affaires étrangères.

Toute opération militaire contre le satellite de Pyongyang considérée comme imminente amènera le régime à user de ses moyens de dissuasion de guerre.

Ce pays reclus est doté de l'arme nucléaire.

Depuis le lancement réussi de son premier satellite, la Corée du Nord assure qu'elle a observé des sites militaires américains et sud-coréens importants et même Rome.

Le décollage d'une fusée à la télévision.

Les gens ont été nombreux à regarder en direct la mise en orbite du dernier satellite nord-coréen, et ce, malgré les interdictions de l'ONU quant à l'utilisation de telles technologies par ce pays.

Photo : Getty Images / AFP / JUNG YEON-JE

Elle n'a pour autant communiqué aucune image qui aurait été prise par Malligyong-1.

Selon Séoul, la Russie a aidé la Corée du Nord à lancer avec succès son satellite-espion.

La section Commentaires est fermée

Les commentaires sont modérés et publiés du lundi au vendredi entre 6 h et 23 h 30 (heure de l’est).

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre Info nationale

Nouvelles, analyses, reportages : deux fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre Info nationale.