•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Bonnie Crombie est la nouvelle cheffe des libéraux ontariens

Un portrait de Bonnie Crombie.

Bonnie Crombie dirigera le parti aux prochaines élections provinciales. Elle tentera de ravir le poste de premier ministre à Doug Ford.

Photo : La Presse canadienne / Chris Young

C'est Bonnie Crombie qui dirigera le Parti libéral de l'Ontario en vue des prochaines élections provinciales.

L'actuelle mairesse de Mississauga a remporté la course à la chefferie de son parti devant les députés fédéraux Nate Erskine-Smith et Yasir Naqvi ainsi que devant le député provincial Ted Hsu.

Les résultats ont été annoncés samedi à Toronto. L'élection de la nouvelle cheffe a nécessité trois tours de scrutin. Elle l'a emporté de justesse au troisième tour avec 53,4 % des points devant M. Erskine-Smith, qui en a obtenu 46,6 %.

Bonnie Crombie au podium devant une foule.

Bonnie Crombie devant une foule.

Photo : La Presse canadienne / Chris Young

Après plus de six mois de course à la chefferie, le Parti libéral de l'Ontario a finalement une successeure à Steven Del Duca. L'ancien leader avait démissionné à la suite de résultats décevants au dernier scrutin provincial.

Les militants libéraux se sont prononcés la fin de semaine dernière lors d'un vote organisé aux quatre coins de la province. Le dépouillement a eu lieu samedi, au Centre des congrès du Toronto métropolitain, devant des membres du parti. Le décompte des votes a été fait manuellement.

Le député provincial de Don Valley Est, Adil Shamji, s'était pour sa part retiré de la course plus tôt cet automne pour appuyer Mme Crombie.

Trois tours nécessaires

Les libéraux ont opté pour un mode de scrutin préférentiel, qui fonctionne avec un système de points. Ainsi, 124 circonscriptions, 15 associations étudiantes et huit groupes de femmes sont représentés dans la répartition des points. Un candidat est élu lorsqu'il a obtenu au moins 50 % du total des points possibles.

Au premier tour, M. Hsu a été éliminé. Mme Crombie n'a pas pu obtenir les 50 % nécessaires à son élection.

Puis, au deuxième tour, c'est M. Naqvi qui a été rayé des bulletins de vote.

Résultats du deuxième tour

Bonnie Crombie : 6047 points, 46,7 %

Nate Erskine-Smith : 3792 points, 29,3 %

Yasir Naqvi : 3101 points, 24 %

Fait à noter, MM. Erskine-Smith et Naqvi ont annoncé une alliance stratégique le mois dernier, demandant à leurs électeurs respectifs de donner le vote de deuxième place à l'autre candidat afin de contrer la candidature de Mme Crombie. Les électeurs étaient cependant libres de voter pour qui ils voulaient.

Quatre photos juxtaposées.

De gauche à droite : Ted Hsu, Yasir Naqvi, Bonnie Crombie et Nathaniel Erskine-Smith.

Photo : La Presse canadienne / Sean Kilpatrick, Justin Tang, Chris Young, Patrick Doyle

Réactions immédiates

Les chefs de deux des trois principaux partis à Queen's Park n'ont pas tardé à réagir à cette nouvelle.

Dans un communiqué, Marit Stiles, la cheffe du Nouveau Parti démocratique – l'opposition officielle –, a félicité Mme Crombie.

Félicitations à Bonnie Crombie au moment où elle assume le nouveau rôle de cheffe libérale de l'Ontario. Alors que vous définissez une nouvelle orientation pour votre parti, j’attends avec impatience vos idées et vos contributions au débat sur l’avenir de notre grande province.

Mike Schreiner, chef du Parti vert de l'Ontario, a fait de même sur le réseau social X.

Félicitations à la nouvelle cheffe libérale, Bonnie Crombie. Au plaisir de vous voir à Queen’s Park et partout dans la province.

En début de soirée samedi, le chef du Parti progressiste-conservateur, Doug Ford, n'avait toujours pas offert de réaction. Son parti, cependant, a publié un communiqué qui attaque le bilan de Mme Crombie en tant que mairesse de Mississauga.

Toujours en reconstruction

Mme Crombie avait annoncé ses couleurs en mai dernier : selon elle, les mauvais résultats du Parti libéral aux deux dernières élections provinciales sont dues à son positionnement politique. Je veux susciter des débats pour ramener le Parti libéral [de l'Ontario] au centre, parce que je pense qu'on a trop penché vers la gauche, avait-elle alors déclaré en entrevue à CBC.

Le Parti libéral de l'Ontario est encore en plein travail de reconstruction après deux campagnes électorales catastrophiques en 2018 et en 2022. Le caucus libéral ne compte actuellement que neuf députés à Queen's Park, ce qui est insuffisant pour cette formation politique soit considérée comme un parti officiel par l'Assemblée législative.

De plus, les libéraux ontariens sont arrivés en quatrième position à l'élection partielle de jeudi à Kitchener-Centre. C'est Aislinn Clancy, du Parti vert, qui a été élue.

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre ICI Ontario

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Ontario.