•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

ArchivesMarcel Sabourin : comédien enthousiaste et inspirant

Marcel Sabourin souriant.

Le comédien Marcel Sabourin à l'émission C'est ça la vie, 13 février 2013.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Marcel Sabourin occupe une place à part dans notre univers culturel. Depuis les années cinquante, l’artiste s’illustre au théâtre, à la télévision et au cinéma. L’homme a toujours affirmé faire le plus beau métier du monde et ses élans passionnés, tirés de quelques entrevues d’archives, en témoignent.

C’est en revenant du cinéma Villeray, où l’on présentait On the water front avec Marlon Brando que je me suis dit : c’est ça que je veux faire. C’est des vues que je veux faire!

Une citation de Marcel Sabourin

C’est en 1951, après des études en philosophie et en théâtre, que Marcel Sabourin amorce sa carrière de comédien avec La roulotte de Paul Buissonneau.

Acteur, metteur en scène, professeur à l’École nationale de théâtre, narrateur, scénariste et même parolier de plusieurs grands succès de Robert Charlebois comme Tout écarquillé et Te V’là, Marcel Sabourin est un touche-à-tout.

Visage en gros plan de Marcel Sabourin.

Audio: Appelez-moi Lise, 28 septembre 1972 (audio) Photo: Marcel Sabourin (Martin Roy), Grand-papa, 28 octobre 1977.

Photo : Radio-Canada / André Le Coz

À l’émission Appelez-moi Lise diffusée le 28 septembre 1972, Lise Payette énumère les nombreux chapeaux de Marcel Sabourin et lui demande si pour lui l’expression 36 métiers 36 misères s’applique.

L’artiste acquiesce, mais juge cependant agréable d’exercer plusieurs métiers. Cela s’adapte toujours à un tempérament.

Marcel Sabourin parle du plus récent film auquel il a participé, Le temps d’une chasse, de Francis Mankiewicz.

À l’époque, il a déjà une dizaine de films à son actif.

C’est bien emballant. Je retrouve au cinéma l’esprit que l’on retrouvait au début du théâtre où tout était à faire.

Une citation de Marcel Sabourin, 1972

Marcel Sabourin brillera quelques années plus tard dans le rôle-titre du film J.A Martin photographe de Jean Beaudin. Le film sera primé au Festival de Cannes 1977 en remportant le prix du jury œcuménique et le prix d’interprétation féminine.

Si Sabourin n’avait pas été J.A Martin, je n’aurais pas de Palme d’or ce soir.

Une citation de Monique Mercure, 1977

À Ciné-magazine le 18 septembre 1977, Marcel Sabourin cabotine en remettant la Palme d’or à la comédienne Monique Mercure. Un moment touchant de complicité et de camaraderie.

Remise de la Palme d'or à Monique Mercure par Marcel Sabourin pour son rôle dans le film "J.A. Martin photographe" de Jean Beaudin.

Le 19 avril 1987, les animateurs Francine Marchand et Daniel Pinard reçoivent Marcel Sabourin sur le plateau de leur émission La grande visite.

Il est question de théâtre pour enfants.

Les animateurs Francine Marchand et Daniel Pinard reçoivent le comédien Marcel Sabourin. Il est question de théâtre pour enfants.

En carrière, Marcel Sabourin a amusé des milliers d’enfants et d’adultes avec son personnage du professeur Mandibule. D’abord au sein des Croquignoles et ensuite de La Ribouldingue.

Marcel Sabourin se remémore l’époque des Croquignoles.

Les Croquignoles, c’était de la folie pure.

Une citation de Marcel Sabourin

Une folie partagée avec les comédiens Marc Favreau, Luc Durand, Jean-Louis Millette, Marc Mercure et Suzanne Lévesque.

Avec un extrait à l’appui, il explique le théâtre sous la tente où ils improvisaient leurs textes devant plus de mille enfants. Des Croquignoles naîtront les clowns Sol et Gobelet et ceux de La Ribouldingue (Paillasson et Mandibule).

Paillasson (Jean-Louis Millette) s'accrochant à l'épaule de Mandibule (Marcel Sabourin) qui tient un présent dans les mains.

Jean-Louis Millette (Paillasson) et Marcel Sabourin (Mandibule) dans La Ribouldingue, 16 octobre 1967.

Photo : Radio-Canada

Il est ensuite question de la pièce Pleurer pour rire, une pièce écrite et jouée par Marcel Sabourin. Une œuvre qui rappelle aux enfants l’importance d’exprimer et de vivre leurs émotions.

Pleurer pour rire recevra le prix Chalmers, qui récompense la meilleure pièce pour enfants du Canada.

C’est en 1999 qu’a lieu le premier gala des prix Jutra, qui célèbre le cinéma québécois. Marcel Sabourin est le tout premier à y recevoir le prix Hommage de l’Académie, qui récompense son apport au cinéma québécois.

Reportage de Paul Toutant sur Marcel Sabourin, premier acteur recevant le prix Hommage au Gala des Jutra. Le bulletin de nouvelles est animé par Stéphane Bureau.

Au Téléjournal du 1er mars 1999, le journaliste Paul Toutant rencontre l’acteur qui a participé à plus de 50 films en carrière, un record.

C’est un concours de circonstances qui a fait que j’ai fait plus de vues que la plupart des acteurs et des actrices de mon âge. J’ai fait du cinéma dans la préhistoire.

Une citation de Marcel Sabourin, 1999

Dans une entrevue réalisée par la journaliste Solveig Miller pour l’émission Tout le monde en parlait le 14 mars 2017, Marcel Sabourin raconte ses premiers contacts avec le septième art et revient sur l’importance du cinéma dans sa carrière.

Entrevue avec Marcel Sabourin au sujet de sa carrière en cinéma et du cinéma québécois en général. Réalisateur : Claude Lefloch, Journaliste : Solveig Miller.

Marcel Sabourin affirme apprécier le travail d’équipe qui vient avec la conception des films.

Le 13 février 2013, l’animatrice Marcia Pilote s’entretient avec l’acteur à son émission C’est ça la vie.

Il est question cette fois de vieillir à l’écran. Pour Marcel Sabourin, un acteur travaille jusqu’à la toute fin.

Il voit de multiples avantages à vieillir en bonne santé. Il s’estime heureux, comme s’il avait gagné une loterie, et il affirme être né optimiste.

L’animatrice lui demande d’où lui vient cet état de gratitude. Il répond simplement avoir été élevé comme cela.

Si quelqu’un est le moindrement bien élevé par des parents aimants, il apprend à apprécier chaque petit moment de la vie parce que ça passe vite et tout à coup c’est fini.

Une citation de Marcel Sabourin, 2013

L’acteur raconte être un profond amoureux du monde contemporain.

Avec Marcel Sabourin, une histoire en cache toujours une autre. Chacune de ses entrevues est ponctuée de plusieurs parenthèses toutes aussi emballantes que surprenantes.

J’étais flyé un peu, je le suis encore et ça ne se guérit pas.

Une citation de Marcel Sabourin, 2017
Encore plus de nos archives

La section Commentaires est fermée

Compte tenu de la nature délicate ou juridique de cet article, nous nous réservons le droit de fermer la section Commentaires. Nous vous invitons à consulter nos conditions d’utilisation. (Nouvelle fenêtre)

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre Radio-Canada et moi

Une infolettre qui vous ressemble, remplie de découvertes et de sujets choisis selon vos champs d’intérêt.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre Radio-Canada et moi.