•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Surdoses : Six personnes sont mortes par jour au mois d’octobre en Colombie-Britannique

Des rubans mauves pour symboliser les personnes mortes d'une surdose.

La crise des surdoses ne cesse de s'aggraver en Colombie-Britannique. Le mois d'octobre 2023 à vu une augmentation de décès de 7 % comparé au mois de septembre 2023. (Photo d'archives)

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms

Radio-Canada

Le Service des coroners de la Colombie-Britannique signale dans ses dernières données relatives aux morts par surdose que 189 personnes ont perdu la vie en octobre. Des drogues illicites, principalement le fentanyl, ont été identifiées dans 85 % des cas.

Un état d’urgence sanitaire pour encadrer la crise de drogues illicites avait été déclaré par la province il y a sept ans. Malgré cela, leur toxicité reste la principale cause de décès de personnes âgées de 10 à 59 ans, selon les données du Service des coroners.

Au cours des 10 premiers mois de l’année, 2039 personnes sont mortes de surdose à cause des drogues non réglementées. Depuis le début de la crise, en avril 2016, ce chiffre grimpe à 13 317 Britanno-Colombiens décédés pour la même raison.

Chacune de ces vies faisait partie du tissu social de notre province et de nos communautés, et leur absence laisse un vide qui ne peut être comblé, déplore Jennifer Whiteside, ministre de la Santé mentale et des Dépendances.

Notre gouvernement continue de travailler ardemment pour assurer l’accès à des soins efficaces et empreints de compassion, continue la ministre.

Si Vancouver, Surrey et Victoria connaissent le plus grand nombre de décès depuis le début de l’année, c'est dans le nord de la province qu'il y a le plus haut taux de décès par habitant.

Le taux de mort par surdose dans la zone de la régie de santé Northern Health est de 61 décès pour 100 000 habitants. Le même taux de mortalité pour l'ensemble de la province est de 45 décès pour 100 000 habitants, soit le taux le plus élevé jamais enregistré.

Le Service des coroners mentionne également que rien n'indique que l'approvisionnement sécuritaire a contribué aux décès liés aux drogues non réglementées.

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre ICI Colombie-Britanique

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Colombie-Britanique.