•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La saison des barrages routiers commence à l’approche des Fêtes

Des voitures sous la neige, près d'une affiche indiquant '' Contrôle routier, interdiction alcool et drogues''.

L’Opération nationale concertée alcools-drogues a lieu partout au Québec.

Photo : Sûreté du Québec

Radio-Canada

Qui dit temps des Fêtes dit soirées, partys de bureau et les barrages routiers plus nombreux sur les routes du Québec. À l’approche de Noël, la Sûreté du Québec (SQ) et les services de police municipaux débutent leur opération nationale afin de contrer la conduite avec les facultés affaiblies par l'alcool ou la drogue parce qu’elle demeure l’une des principales causes de décès dans les collisions routières.

Des points de contrôle pour lancer l'opération se sont déroulés jeudi soir simultanément dans plusieurs villes de la Mauricie et du Centre-du-Québec, se soldant par quatre arrestations pour conduite avec les capacités affaiblies par l’alcool ou la drogue, dont une à Bécancour après une collision.

Au total, 800 véhicules ont été vérifiés à Trois-Rivières, Bécancour, Louiseville, Sainte-Anne-de-la-Pérade et Saint-Boniface. Ces vérifications ont mené à 15 tests de dépistage dans l’appareil de détection approuvé et une épreuve de coordination des mouvements.

Des autos en ligne qui attendent de passer par le contrôle policier.

Au Québec, une personne commet une infraction criminelle si elle conduit avec un taux d'alcool égal ou supérieur à 80 mg d'alcool par 100 ml de sang (0,08).

Photo : Radio-Canada / Maxime Hébert-Lévesque

À Trois-Rivières seulement, 540 vérifications ont été faites pendant l’opération tenue à l'angle de l'autoroute 40 est et de la rue Sainte-Marguerite; c'est 100 de plus qu'à pareil événement l'an dernier. Deux personnes ont été arrêtées. La quatrième arrestation est survenue au contrôle routier de Louiseville.

Des dépistages aléatoires seront réalisés dans des points de contrôle surprises jusqu'a 2 janvier prochain.

Chaque équipe de patrouilleurs aura un nombre de barrages à réaliser. On ne divulgue pas le nombre, mais on va être actif sur le territoire, majoritairement de soir et de nuit. On n’affecte pas des patrouilles supplémentaires pour ça, assure le sergent aux relations publiques et communautaires au service de police de la Ville de Trois-Rivières, Luc Mongrain.

Selon la SQ, l’alcool était en cause dans 25 % des collisions mortelles et dans 15 % des collisions avec blessés graves au Québec entre 2017 et 2021.

À Trois-Rivières, aucun accident mortel en lien avec les capacités affaiblies n'est survenu au cours des cinq dernières années minimalement, soutient Luc Mongrain.

Malgré la multiplication des différents produits pour mesurer son taux d’alcoolémie, les corps policiers mettent en gardent la population.

Dans le doute, on s’abstient. Les gens peuvent prendre une dernière consommation et se sentir bien, mais il se peut que 10, 15, 20 minutes plus tard, la courbe d’alcoolémie continue de monter, prévient Luc Mongrain.

Un policier portant un gilet jaune de sécurité interpelle un automobiliste pour alcool au volant.

Les patrouilleurs possèdent des appareils portatifs pour déceler la présence d’alcool dans le sang.

Photo : Radio-Canada / Marc Andre Turgeon

L’effet d’une seule consommation ne doit en aucun cas être sous-estimé et seul le temps permet de dissiper les effets liés à la consommation, rappelle la SQ, qui souhaite déconstruire certains mythes.

Les services de raccompagnement, les taxis, le transport en commun ou encore l’hospitalité d’un proche peuvent être des alternatives.

En parallèle aux barrages, une campagne de sensibilisation portant sur les conséquences de la conduite avec les capacités affaiblies sera déployée sur les comptes des médias sociaux des corps policiers. La Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) mènera elle aussi une campagne sur le même thème, du 11 décembre au 11 janvier.

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre ICI Mauricie

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Mauricie.