•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’opposition fait pression pour éviter un bâillon sur la réforme Dubé en santé

Un groupe de députés en conférence de presse dans une salle au parlement.

Les trois porte-parole de l'opposition étaient accompagnés de représentants de groupes communautaires lors de leur conférence de presse.

Photo : Radio-Canada

Inquiets de se faire imposer un bâillon pour accélérer l'adoption de la réforme destinée à rendre le système de santé québécois plus efficace, les trois partis d’opposition à l'Assemblée nationale ont convenu jeudi de recadrer le débat sur l’étude du projet de loi 15 du ministre de la Santé, Christian Dubé.

Le projet de loi 15 est le deuxième projet de loi le plus volumineux et [le plus] substantiel de l’histoire législative du Québec, a déclaré le député Guillaume Cliche-Rivard, de Québec solidaire. L’Assemblée nationale demande au gouvernement de permettre l’adoption régulière du projet de loi 15, sans imposer de procédure d’exception.

À ses côtés, le porte-parole de l'opposition officielle libérale en matière de santé, André Fortin, a soutenu qu'il s'agit d’une réforme écrite beaucoup trop rapidement où on trouve des erreurs, des oublis, des [problèmes] et des coquilles qui peuvent avoir un impact sur les travailleurs et sur les patients.

Il faut dire que des frictions sont apparues mardi lorsque M. Fortin a voulu déposer un amendement à la fin d'une journée d'étude détaillée en commission.

Si le député de Pontiac juge bon de faire un amendement, ce sera son choix. [...] Je trouve ça malheureux de faire ça si c’est son choix, s’est impatienté le ministre Dubé.

Depuis le début de la commission, on offre une excellente collaboration, vous l’avez répété ce matin, alors je ne vais pas m’excuser de déposer un amendement et vous n’avez pas à dire que c’est malheureux de déposer un amendement, lui a répondu André Fortin.

Les deux semaines vont être longues si on est pour fonctionner comme ça […], si vous êtes pour dire que c’est malheureux parce que ça prend un peu plus de temps que le plan de match que vous avez mis en place.

Une citation de Le député libéral André Fortin, le 28 novembre 2023

De son côté, le porte-parole du Parti québécois en matière de santé, Joël Arseneau, a jugé qu'il ne faudrait surtout pas que le ministre fasse l'unanimité contre lui et que ça se termine en queue de poisson, quitte à ce que le projet de loi soit adopté dans quelques mois.

Christian Dubé s'adresse aux journalistes.

Le ministre de la Santé du Québec, Christian Dubé, compte sur la collaboration des partis d'opposition pour l'étude des 1180 articles de son projet de loi sur l'efficacité du réseau de la santé.

Photo : Radio-Canada

En date de mercredi, les membres de la Commission de la santé et des services sociaux avaient adopté 620 articles sur les 1180 que compte le projet de loi ainsi que 402 amendements.

Le ministre Dubé n’a pas exclu l’usage du bâillon jeudi, ajoutant toutefois ceci : L'opposition a démontré qu’on pouvait travailler ensemble. Je demeure confiant.

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Infolettre Info nationale

Nouvelles, analyses, reportages : deux fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre Info nationale.