•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La Saskatchewan arrêtera de percevoir la taxe carbone sur le chauffage électrique

Les bureaux de SaskPower à Regina, en Saskatchewan, en janvier 2023.

Les bureaux de SaskPower à Regina, en Saskatchewan, en janvier 2023.

Photo : Radio-Canada / Rob Kruk

Le bras de fer entre la Saskatchewan et Ottawa à propos de la taxe carbone fédérale s’intensifie. Jeudi, le premier ministre saskatchewanais, Scott Moe, a annoncé que SaskPower, la société d'État responsable du réseau électrique, cessera de percevoir la taxe carbone sur le chauffage électrique, et ce, à partir du 1er janvier 2024.

Cette annonce survient quelques semaines après que la province eut annoncé que SaskEnergy cesserait de collecter la taxe carbone fédérale sur le chauffage au gaz.

Le premier ministre explique que la province devra déterminer qui utilise un système de chauffage électrique et quelle proportion de leur facture mensuelle d'électricité correspond au chauffage. Mais tout ça, ce sont des détails. Nous déterminerons le tout plus tard, dit-il dans une vidéo publiée sur X (anciennement Twitter).

Notre gouvernement a pu prendre la décision de ne plus percevoir de taxe sur le gaz naturel parce que vous êtes propriétaire du gaz naturel [à travers SaskEnergy]. Vous êtes également propriétaire de SaskPower, et c'est la raison pour laquelle nous avons décidé de ne plus percevoir la taxe carbone sur le chauffage électrique à partir du 1er janvier, explique Scott Moe.

Lors d’un point de presse tenu en début d’après-midi, le premier ministre de la Saskatchewan a réitéré qu’il considère comme injuste le fait qu’Ottawa ait choisi d’exempter le chauffage au mazout de la taxe carbone et pas les autres modes de chauffage.

On ne doit pas être puni parce qu’on vit au nord de la Saskatchewan et non en Nouvelle-Écosse.

Une citation de Scott Moe, premier ministre de la Saskatchewan

Nous ne craignons pas les sanctions. Le gouvernement fédéral a décidé de ne pas percevoir de taxe sur une partie du Canada, nous avons décidé de faire de même en Saskatchewan, rien à craindre , soutient Scott Moe.

Selon le premier ministre, bien qu'environ 85 % des Saskatchewanais chauffent leur maison au gaz naturel, près de 15 % utilisent d'autres sources de chaleur, dont le chauffage électrique pour un grand nombre de ces personnes.

Malheureusement, dans le nord de la Saskatchewan et dans des communautés comme La Loche, Black Lake et Stony Rapids, les gens n'utilisent pas le gaz naturel pour chauffer leurs maisons. Beaucoup utilisent l’électricité, soutient le député provincial de la circonscription d’Athabasca, Jim Lemaigre, dans la vidéo publiée par Scott Moe sur X.

J’en ai parlé au premier ministre Scott Moe et je salue cette décision.

À la mi-novembre, le gouvernement de la Saskatchewan a présenté un projet de loi visant à permettre à la province de cesser de percevoir la taxe carbone fédérale sur les factures de gaz naturel à partir du 1er janvier 2024.

Le projet de loi présenté jeudi à l'Assemblée législative de la Saskatchewan désignerait la province comme seul distributeur de gaz naturel en Saskatchewan.

Une telle mesure permettrait d'offrir une protection légale aux administrateurs de SaskEnergy, la société d'État responsable de la distribution du gaz naturel, en cas de non-versement de la taxe carbone.

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre ICI Saskatchewan

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Saskatchewan.