•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une chatte transpercée par une flèche à Cap-Rouge

Un animal transpercé par une flèche.

Le projectile a été retiré par un vétérinaire.

Photo : Gracieuseté

Les propriétaires d’une chatte vivant dans un quartier résidentiel de Québec ont eu la mauvaise surprise de la retrouver transpercée par une flèche tôt lundi matin.

Vanessa Drouin et Athénaïs Fontaine, qui habitent rue Louis-Armand-Desjardins, n'avaient pas vu Raki depuis près de 24 heures. Elles s'inquiétaient, car le petit félin n’avait pas l'habitude de sortir pour plus de quelques heures à la fois. À 6 h 30 lundi matin, Vanessa Drouin l'a entendu gratter à sa chatière. Sa conjointe a ouvert la porte.

La flèche était vraiment de bord en bord de son corps, donc comme c’est un petit carré [la chatière, NDLR] elle ne pouvait pas rentrer à cause de la flèche. Ça bloquait, explique Athénaïs Fontaine, en entrevue à Radio-Canada.

On était complètement choquées!, s’exclame Vanessa Drouin.

Quand tu laisses ton chat aller dehors, tu sais qu’il peut lui arriver quelque chose. Tu sais qu’il peut se faire écraser. Tu sais qu’il peut se faire empoisonner. Tu sais qu’il peut se faire manger par un autre animal. Par contre, de se faire tirer dessus par quelqu’un, tu ne penses pas à ça. Ce n'est pas un accident, là. C’est vraiment un acte volontaire.

Une citation de Athénaïs Fontaine, propriétaire d’un chat transpercé par une flèche

Les deux femmes ont remarqué que le chat avait également perdu son collier identifiant qui portait leur numéro de téléphone.

Elle ne l’avait jamais perdu auparavant. On se demandait si la personne qui lui avait tiré dessus l'aurait peut-être enlevé, se questionne Athénaïs Fontaine.

Une chirurgie pour retirer la flèche

Raki a été emmené d’urgence au Centre vétérinaire Daubigny, où l’on confirme qu’un chat a été opéré pour extraire une flèche lundi.

Les propriétaires disent que l’opération a duré environ deux heures et s’est bien passée, mais elles sauront mardi au plus tôt si la chatte subira des séquelles neuromotrices.

Elles expliquent que la flèche s’est logée à un centimètre de la colonne vertébrale de la chatte, mais qu'elle aurait touché une vertèbre au passage. Une patte arrière de la chatte était faible à son retour à la maison et ses propriétaires ont remarqué qu’elle boitait beaucoup.

Raki devra porter un drain et prendre des antibiotiques pour traiter l’infection qui s’est installée dans la plaie.

Les propriétaires s’attendent à une facture du vétérinaire d'environ 6000 $.

Plainte faite à la police

Pour sa part, le Service de police de la Ville de Québec confirme avoir reçu un appel 911 en lien avec l'événement, et le couple affirme avoir reçu la visite d’un policier pour faire un rapport. Ce dernier serait reparti avec la flèche.

Le policier a dit que c'est vraiment une flèche pour tuer, pas une flèche d'entraînement, raconte Athénaïs Fontaine.

Elles ont peu d’espoir de savoir qui est responsable du geste, car cela semble un événement isolé et il est peu probable de retracer qui a acheté la flèche en question.

Le couple est aussi parent d’un bébé, et se dit ébranlé par les événements.

Il y a beaucoup de gens autour de nous qui ont des enfants et on se dit que si cette flèche n'était pas rentrée dans notre chat et qu'il y avait un enfant chez le voisin qui jouait dehors ça aurait pu le toucher aussi. Ça aurait pu être dangereux, croit Athénaïs Fontaine.

Dans une publication Facebook, elle met aussi en garde les propriétaires de chats, surtout si ces derniers se promènent à l'extérieur.

Rappelons que l'article 445 de la Loi modifiant le Code criminel (cruauté envers les animaux) prévoit cinq ans d'emprisonnement maximal pour toute personne qui, volontairement et sans excuse légitime, tue, mutile, blesse, empoisonne ou estropie des [...] animaux qui ne sont pas des bestiaux et qui sont gardés pour une fin légitime.

Notons aussi que le règlement sur les animaux domestiques de la Ville de Québec interdit aux propriétaires d'animaux domestiques de les laisser errer.

La section Commentaires est fermée

Compte tenu de la nature délicate ou juridique de cet article, nous nous réservons le droit de fermer la section Commentaires. Nous vous invitons à consulter nos conditions d’utilisation. (Nouvelle fenêtre)

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre ICI Québec

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Québec.