•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Toronto laisse le champ libre à la province pour revitaliser la Place de l’Ontario

Vue du site à partir d'un drone avec le lac Ontario en arrière-plan.

Toronto possède une partie des rives de la Place de l'Ontario. Le reste est la propriété de la province.

Photo : Radio-Canada / Patrick Morrell

Radio-Canada

Doug Ford a éliminé un obstacle à son projet de réaménagement de la Place de l’Ontario. Le nouveau pacte financier entre la province et Toronto annoncé lundi fait en sorte que la Ville approuvera les plans du gouvernement Ford, qui comprennent la construction d’un complexe aquatique privé controversé au bord du lac Ontario.

Selon l'accord de 1,2 milliard de dollars, Olivia Chow ne s'opposera plus au projet, en échange de la prise en charge par la province de deux autoroutes qui traversent la Ville Reine.

La mairesse avait pourtant fait campagne ces derniers mois pour que l’endroit reste à usage public plutôt que d’être privatisé. Un rapport municipal a aussi réclamé, plus tôt cette année, une réduction de la taille des plans du mégaspa, ce qui a été suivi d'effets.

Le processus de consultation publique de la Ville a donné lieu à des modifications de notre conception, afin d’offrir encore plus d’espaces riverains, de sentiers et de parcs gratuits, reconnaît l'entreprise Therme Canada, chargée de la revitalisation de l'espace.

Revitalisation de la Place de l’Ontario

Consulter le dossier complet

Vue aérienne de la Place de l'Ontario au coucher du soleil le 15 novembre 2023. Vue de la ville de Toronto et du lac Ontario.

L'accord ne constitue toutefois pas une volte-face, selon Mme Chow, puisque le terrain appartient au gouvernement provincial, et nous n'avons pas le pouvoir d'arrêter le développement.

En réalité, la Ville de Toronto y possède quelques parcelles, et l'Ontario a toujours eu le pouvoir de les exproprier, remarque Norm Di Pasquale, coprésident du groupe Ontario Place for All, qui milite contre la privatisation de l'endroit.

Plan de design d'un complexe aquatique.

Les nouveaux plans du complexe aquatique de l'entreprise Therme à la Place de l'Ontario

Photo : Therme Canada

La province avait toutes les cartes en main depuis le début, dit-il, et il ne tient pas rigueur à la mairesse pour cette raison.

Myer Siemiatycki, professeur émérite de politique à l'Université métropolitaine de Toronto, tient une analyse semblable.

Olivia Chow a été très pragmatique en se disant que Toronto a désespérément besoin de ressources financières supplémentaires pour faire fonctionner différents services municipaux.

Une citation de Myer Siemiatycki, professeur émérite à l'Université métropolitaine de Toronto

C'est sa priorité, et, en réalité, la Ville de Toronto n'avait pas vraiment le pouvoir d'arrêter les plans de la province, constate-t-il.

Le stationnement au Parc des expositions

La concession de la Ville en cache cependant une autre : comme le demande la mairesse, le premier ministre a assuré qu'il considérait de déplacer le projet de stationnement souterrain de 2000 places au Parc des expositions, afin d’ouvrir plus d’espace au public.

Je suis assez ouvert à apporter des changements et à m'assurer que tout le monde est à moitié satisfait, a déclaré Doug Ford en conférence de presse lundi. Vous savez que vous avez un bon accord quand les deux parties ne sont pas vraiment satisfaites.

Doug Ford en Chambre.

Le premier ministre de l'Ontario, Doug Ford, compte entériner l'accord avec Toronto dans les prochains jours à Queen's Park.

Photo : La Presse canadienne / Carlos Osorio

L'idée de déplacer le stationnement séduit M. Di Pasquale : C'est une bonne chose, parce que ça va faire économiser 500 millions de dollars d'impôt des contribuables.

Le gouvernement compte faire entériner rapidement l'accord avec la Ville à Queen's Park, au désarroi de l'opposition officielle.

Les conservateurs de Ford proposent aux Ontariens un accord terrible avec un spa de luxe et un mégastationnement subventionné à hauteur d'un demi-milliard de dollars, regrette le député du Nouveau Parti démocratique (NPD) Chris Glover.

Enquête du vérificateur général et demande d'injonction

Chloé Brown, ancienne candidate à la mairie et analyste politique au Centre des compétences futures, estime quant à elle que Mme Chow fait fausse route sur la Place de l'Ontario.

Je n'aurais rien donné à Doug Ford pour ce projet, parce qu'il n'a aucun sens; il n'est pas transparent.

Une citation de Chloé Brown, analyste politique au Centre des compétences futures

En tant que citoyenne, mettre en jeu mes futurs impôts pour une version chic de Wild Water Kingdom [ancien nom de Wet'n'Wild Toronto, un grand parc de divertissement aquatique de la région], c'est risible, plaide-t-elle.

Elle souligne aussi le fait que la revitalisation fait l'objet d'une enquête du vérificateur général, ouverte début novembre. À son avis, le projet devrait être suspendu tant que [Doug Ford] ne livre pas les détails des contrats, tant qu'il n'est pas innocenté par cette enquête, dit-elle.

Chloe Brown sur un plateau de télévision.

L'ancienne candidate à la mairie de Toronto Chloe Brown dénonce le nouvel accord entre la province et la Ville de Toronto. (Photo d'archives)

Photo : Zoomer Radio

Ontario Place for All garde l'espoir que la Ville se range de son côté dans ses démarches judiciaires. Le 16 novembre, le groupe a déposé une demande d'injonction afin qu'une évaluation complète de l'impact environnemental soit effectuée.

Le groupe dit utiliser tous les moyens possibles pour tenir le gouvernement provincial responsable de ses actions à la Place de l'Ontario et s'assurer qu'il suit le processus approprié qui impliquerait une consultation publique sur le réaménagement de l'île Ouest, précise M. Di Pasquale.

Nous voulons simplement que le gouvernement respecte ses propres lois.

Une citation de Norm Di Pasquale, coprésident du groupe Ontario Place for All

De son côté, Therme Canada assure qu'elle continuera de travailler avec tous les ordres de gouvernement pour offrir toute l'année une destination familiale abordable.

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre ICI Ontario

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Ontario.