•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une exposition donne une voix à sept immigrants de Trois-Rivières

Un hologramme montrant l'image de Peter, un participant de l'exposition.

L'hologramme a été créé par deux des participants de l'exposition.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Fortier

L’exposition Là où la parole naît propose une expérience audiovisuelle qui met en lumière les histoires d’exils de sept immigrants de Trois-Rivières. Le projet a été co-créé par l’écrivain Adis Simidzija et la documentariste Laurence B. Lemaire.

À Trois-Rivières, il y a une diversité qui est présente. Il faut la voir, faut l'entendre. Il faut la considérer comme une richesse pour la ville. C'est le point de vue de cette exposition, [d'inviter] les gens à rencontrer ces personnes que vous avez peut-être croisées. Venez vous asseoir pour les rencontrer vraiment, explique Laurence B. Lemaire

Les personnes immigrantes nous sont d’abord présentées sous forme d'hologramme. Les sept participants se présentent à tour de rôle dans leur langue natale.

Par la suite, le visiteur est convié vers une plus grande salle ou joue en boucle un documentaire de 35 minutes. Le documentaire est composé de sept vidéos de quelques minutes. Bien qu’il existe un fil conducteur, les courts documentaires peuvent être visionnés dans le désordre.

La naissance d’une voix

Adis Simidzija travaille depuis plusieurs années avec le Service d’accueil des nouveaux arrivants de Trois-Rivières (SANA). Il constate le grand besoin d’entendre les voix et les récits des personnes immigrantes. Adis Simidzija a combiné son expérience d’écrivain avec les talents de documentariste de Laurence B. Lemaire pour créer ce qu’ils ont appelé un espace de prise de parole.

Souvent, on prend la parole des personnes immigrantes pour en faire un peu ce qu'on veut, pour se déculpabiliser de certaines choses pour, alors que là, la parole qui est entendue, elle est belle aussi, elle n’est pas seulement critique. C'est une parole qui qui est vraie [et] on l'entend peu parce qu'elle est souvent transformée.

Une citation de Adis Simidzija
Adis Simidzija et Laurence B. Lemaire devant un écran où l'on peut voir une femme.

Adis Simidzija et Laurence B. Lemaire ont eu l'idée de l'exposition Là où la parole naît, à Trois-Rivières.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Fortier

Selon Laurence B. Lemaire, Là où la parole naît peut permettre aux gens de Trois-Rivières de se familiariser et de s’identifier aux personnes immigrantes. Tu viens t'asseoir et tu réalises qu'il y a tellement un espace commun d'émotions, d'expériences humaines communes. Puis je pense que c'est ça le fil qui touche. Les gens sont beaucoup touchés par l'exposition. Puis je pense que c'est que ça vient rejoindre des questionnements qui sont finalement personnels, que tu sois immigrant ou non, affirme-t-elle.

Adis et Laurence qui visionnent le documentaire dans la salle d'exposition

Adis Simidzija a combiné son expérience d’écrivain avec les talents de documentariste de Laurence B. Lemaire pour créer l'exposition.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Fortier

Un processus collaboratif

Si c’est Adis Simidzija et Laurence B. Lemaire qui ont démarré le projet, ils se sont rapidement rendu compte de la nature collaborative de celui-ci. Après quelques rencontres avec les six participants, ils ont rapidement donné beaucoup de liberté à ceux-ci. Chacun avait carte blanche quant à la façon de livrer leur récit. Adis et Laurence étant bien sûr présents pour les guider ou pour offrir des suggestions.

Pour Adis Simidzija, la création d’un safe space était primordiale pour amener les participants à se dévoiler. Pour y arriver, le groupe s’est rencontré à de nombreuses reprises avant même de commencer le tournage. Une fois le groupe plus soudé, de nombreux ateliers de création ont eu lieu.

L'exposition est gratuite et se déroule jusqu’au 4 décembre à la Galerie d’art du Parc à Trois-Rivières.

La section Commentaires est fermée

Les commentaires sont modérés et publiés du lundi au vendredi entre 6 h et 23 h 30 (heure de l’est).

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Infolettre ICI Mauricie

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Mauricie.