•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Nouveau pacte financier : l’Ontario offre une aide de 1,2 milliard de dollars à Toronto

En retour, Toronto reconnaît que le gouvernement Ford peut faire cavalier seul avec son projet controversé de revitalisation de la Place de l'Ontario.

Doug Ford serre Olivia Chow dans ses bras.

Le premier ministre ontarien, Doug Ford, qualifie l'accord avec Toronto « d'historique ». La mairesse Olivia Chow dit qu'il s'agit d'un « bon premier pas ».

Photo : Radio-Canada / Evan Mitsui

Radio-Canada

Le premier ministre de l'Ontario, Doug Ford, signe avec Toronto un accord qu'il qualifie « d'historique », prévoyant 1,2 milliard de dollars sur trois ans pour s'attaquer aux problèmes budgétaires chroniques de la Ville Reine, y compris la prise en charge des autoroutes Gardiner et Don Valley (DVP) et plus d'argent pour les sans-abri.

Le premier ministre Ford en a fait l'annonce lors d'un point de presse conjoint avec la mairesse de Toronto, Olivia Chow, lundi matin.

Cette entente fait suite à la formation en septembre d'un groupe de travail provincial-municipal sur les finances de Toronto.

Vue aérienne qui montre l'autoroute avec le profil des édifices de la ville au loin.

L'autoroute Gardiner sera prise en charge par la province.

Photo : Radio-Canada / Patrick Morrell

La Ville Reine fait face à un manque à gagner de 1,5 milliard de dollars pour équilibrer son budget l'an prochain. La mairesse Chow réclamait un nouveau pacte financier des gouvernements provincial et fédéral.

C'est un accord énorme pour les contribuables de Toronto.

Une citation de Doug Ford, premier ministre de l'Ontario

L'accord provincial-municipal prévoit, notamment :

  • Prise en charge des autoroutes Gardiner et DVP, dont l'entretien est payé actuellement par la Ville. La province, dit Toronto, doit verser plus de 200 millions à la Ville en 2024 et plus de 150 millions en 2025, en attendant le la prise en charge officielle des deux autoroutes.
  • Plus de 750 millions pour l’achat de 55 nouvelles rames de métro pour la ligne 2 (sous réserve de subventions du fédéral également)
  • 300 millions pour la sécurité dans le métro, si la Ville accepte d'y déployer plus de policiers
  • 600 millions de plus pour les refuges de sans-abri et la prévention de l'itinérance (sous réserve d'une nouvelle aide fédérale pour les réfugiés et les demandeurs d'asile)
  • 330 millions sur trois ans (à partir de 2024-2025) pour le fonctionnement des nouvelles lignes de train léger d’Eglinton et de Finch Ouest (toujours en construction)

Un « premier pas »

La mairesse Chow se réjouit de l'accord, ajoutant que les discussions vont se poursuivre avec la province d'ici 2025.

Elle admet qu'à lui seul, le nouveau financement annoncé lundi ne comblera pas le manque à gagner projeté l'an prochain pour la Ville.

Par exemple, Toronto ne recevra pas, pour l'instant, une portion des recettes de la TVH, comme l'espérait le conseil municipal.

C'est un bon premier pas. Nous avons aussi besoin de l'aide d'Ottawa.

Une citation de Olivia Chow, mairesse de Toronto

Le premier ministre Ford a répété le même message.

John Tory, ancien maire de Toronto, affirme que l'entente provinciale-municipale est un « début » face aux défis [financiers] de la métropole canadienne. Cet accord est une première étape très importante en matière de reconnaissance du statut unique de Toronto parmi les villes en Ontario et au Canada, commente-t-il sur X (anciennement Twitter).

Toronto cède sur la Place de l'Ontario

La mairesse Olivia Chow avait fait campagne contre le projet de revitalisation de la Place de l'Ontario du gouvernement Ford, qui comprend la construction d'un mégaspa privé sur le site situé près du lac Ontario à Toronto.

Toutefois, en vertu de l'accord provincial-municipal, la Ville « accepte que la province soit habilitée à approuver les projets de la Place de l’Ontario », peut-on lire dans le communiqué provincial.

Mme Chow se défend d'avoir fait volte-face.

Les terrains appartiennent au gouvernement provincial. Nous n'avons pas le pouvoir de bloquer le projet.

Une citation de Olivia Chow, mairesse de Toronto

Elle est toutefois revenue à la charge avec la proposition de Toronto d'ajouter du stationnement à la Place de l'exposition nationale, de l'autre côté du boulevard Lake Shore, plutôt que de construire un énorme terrain de stationnement souterrain à la Place de l'Ontario.

Vue aérienne de la Place de l'Ontario au coucher du soleil le 15 novembre 2023. Vue de la ville de Toronto et du lac Ontario.

La Place de l'Ontario en novembre 2023.

Photo : Radio-Canada / Patrick Morrell

Le gouvernement Ford fait face à une enquête du vérificateur général de l'Ontario dans le dossier.

Ford doit expliquer pourquoi Therme [promoteur du spa] est exempté de vérifications d'urbanisme comme une étude d'impact sur l'environnement, affirme le député Chris Glover du NPD.

Therme note que le « processus de consultation de la Ville a mené à des changements dans nos plans pour incorporer encore plus d'espaces publics et verts et de sentiers le long des rives ». L'entreprise affirme aussi par courriel qu'elle « va continuer à collaborer avec tous les niveaux de gouvernement ».

De son côté, le groupe Ontario Place For All promet de continuer à se battre. Pourquoi Ford essaie-t-il d'accélérer ce mégaspa dont personne ne veut avant le rapport du vérificateur général et le processus habituel d'approbation de la Ville? demandent ses opposants dans un communiqué.

Du côté fédéral

Ottawa avait délégué un sous-ministre pour prendre part aux discussions provinciales-municipales.

La ministre fédérale des Finances, Chrystia Freeland, a toutefois rappelé à plusieurs reprises au cours des dernières semaines que les villes étaient de compétence provinciale.

Nous sommes heureux de voir la province de l'Ontario augmenter le soutien qu’elle offre à la Ville de Toronto, a affirmé lundi, dans une déclaration écrite, l'attachée de presse de la ministre Freeland, Katherine Cuplinskas.

Notre gouvernement a été et continuera d'être un partenaire solide pour les gens de Toronto, y compris, entre autres, en termes de logement et de transport en commun.

Elle a jouté que, depuis l'exercice financier 2016-2017, le fédéral a versé 5,47 milliards de dollars pour soutenir Toronto.

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Infolettre ICI Ontario

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Ontario.