•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mon avenir, j’y vois : s’intégrer dans un nouveau milieu grâce à son emploi

Celui-ci participe à la soirée de célébration au café Baobab à Sherbrooke.

Ludovic Tcha est arrivé à Sherbrooke il y a six mois, en provenance du Togo.

Photo : Radio-Canada / Zoé Bellehumeur

Ce sont 17 jeunes d'un peu partout au Québec qui ont été célébrés vendredi soir au café Baobab à Sherbrooke pour leur participation au programme Mon avenir, j'y vois. Des jeunes de moins de 30 ans, soit issus de la diversité culturelle ou qui ont certaines difficultés, sont plongés dans un milieu de travail pendant quatre mois afin de faciliter leur intégration à l'emploi. Ils ont reçu vendredi soir des bourses ainsi que des certificats pour souligner leur parcours.

Ludovic Tcha, originaire du Togo, est arrivé à Sherbrooke il y a six mois. Tout est nouveau pour nous ici. L'inclusion professionnelle, c'est assez délicat parce que je suis dans le domaine de la comptabilité et ici, c'est assez différent de mon pays. Mais aujourd'hui, grâce à Mon avenir, j'y vois, je suis entouré de bonnes personnes, raconte-t-il.

Ludovic Tcha travaille aujourd'hui à Intropak. Après sa période d'intégration, pas question pour lui de quitter son nouvel emploi. Mon employeur ne veut pas que je parte et moi non plus, je ne veux pas partir! Parce que je me sens très bien et j'apprends beaucoup de choses avec eux.

Avec mon employeur, ce n'est pas une relation employeur-employé, c'est une relation d'amis ou fils et papa. Je me sens vraiment bien où je suis.

Une citation de Ludovic Tcha, originaire du Togo
Elle a participé à la soirée au café Baobab.

Cindy Ramirez habite à Québec. Elle a déménagé de la Colombie en 2021.

Photo : Radio-Canada / Zoé Bellehumeur

Cindy Ramirez, originaire de la Colombie et maintenant résidente de la ville de Québec depuis 2021, a vécu une expérience tout aussi positive avec le programme. Elle travaille depuis maintenant plusieurs mois au Centre R.I.R.E. 2000, qui vient en aide aux immigrants. Ça me permet de connaître les services ici au Québec, comment les organismes communautaires travaillent, et de faire beaucoup de réseautage, dit la participante, qui souhaite continuer à travailler pour le même organisme.

Ça a été super enrichissant.

Une citation de Cindy Ramirez, originaire de la Colombie

Pour elle, la soirée de célébrations organisée au café Baobab est une façon de marquer la fin du programme. Pour nous démontrer qu'on est capables de travailler et de rester.

Un programme qui favorise la rétention

Dans 88 % des cas, les participants au programme conservent leur emploi à long terme.

Il était présent à la soirée de célébrations au café Baobab.

Le directeur général d'Actions interculturelles, Mohamed Soulami, souligne que dans 88 % des cas, les jeunes gardent leur emploi à long terme après la période d'intégration.

Photo : Radio-Canada / Zoé Bellehumeur

C'est donc aussi une expérience positive pour l'employeur, explique le directeur général d'Actions interculturelles, Mohamed Soulami. On soutient l'employeur en termes de subventions salariales, mais on lui donne aussi de la formation pour une meilleure gestion de la diversité culturelle, toujours avec l'objectif que ça colle entre les deux et que les jeunes puissent rester à l'emploi.

Le directeur général ajoute que la soirée a été organisée pour souligner le travail exceptionnel des jeunes. Différents élus et employeurs étaient également présents vendredi soir pour célébrer les jeunes.

C'est une soirée de succès pour les jeunes qu'on félicite.

Une citation de Mohamed Soulami, directeur général d'Actions interculturelles

Le programme Mon avenir, j'y vois est aussi offert dans six autres provinces canadiennes. Depuis sa mise en place en 2021, ce sont 385 jeunes partout au pays qui ont pu s'intégrer dans un milieu de travail, et 242 employeurs qui ont pu en bénéficier.

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Infolettre ICI Estrie

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Estrie.