•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des patients surpris et inquiets après le départ d’une autre oncologue du CHU Dumont

Des députés se demandent pourquoi cinq oncologues ont quitté leurs fonctions depuis l'été 2021.

Judith Boudreau a été surprise par l'annonce du départ de son oncologue.

Judith Boudreau a été surprise par l'annonce du départ de son oncologue.

Photo : Radio-Canada

Le départ d’une oncologue du CHU Dumont de Moncton – le cinquième depuis 2021 dans cette institution – suscite des questions chez les patients touchés.

Radio-Canada Acadie a rapporté mardi qu’une spécialiste du traitement du cancer, en poste depuis seulement un an, quittait ses fonctions.

Le Réseau de santé Vitalité indique que son contrat de travail d’un an est arrivé à échéance et qu’aucune entente de renouvellement n’a pu être conclue.

Près de 195 patients sont touchés; ils seront contactés prochainement. La régie régionale assure qu’ils seront dirigés vers d’autres oncologues.

Une salle de traitement, avec plusieurs chaises où des patients reçoivent de la chimiothérapie.

Une salle de traitement du Centre d'oncologie Dr.-Léon-Richard, au CHU Dumont de Moncton

Photo : Radio-Canada / Pascal Raiche-Nogue

La nouvelle a pris de court Judith Boudreau. Cette résidente de Sainte-Louise, près de Bathurst, est atteinte du cancer du sein. Elle était suivie par l’oncologue en question depuis près d'un an.

Je l’ai quand même vue la semaine dernière, mon oncologue. Et rien ne me laissait envisager qu’elle était sur le point de partir. On avait nos prochains rendez-vous prévus. Ça fait que oui, j’étais surprise et un peu inquiète aussi, dit-elle.

Au cours des derniers mois, elle a noué un lien de confiance avec cette médecin spécialiste. Comme de nombreux autres patients du CHU Dumont qui se sont retrouvés dans la même situation depuis 2021, elle est déstabilisée.

Je l'appréciais beaucoup. C’est une des raisons pour lesquelles je suis très triste de la voir partir. J’ai trouvé qu'elle m’avait donné de bons traitements. Je suis encore en vie. Je pense que je peux dire qu’elle m’a sauvé la vie dans la dernière année. C’est triste de la voir partir.

Le centre d'oncologie du CHU Dumont, vu de l'extérieur.

Le centre d'oncologie du CHU Dumont de Moncton a perdu cinq médecins spécialistes depuis l'été 2021. (Photo d'archives)

Photo : Radio-Canada / Pascal Raiche-Nogue

Vitalité a indiqué que tous les patients de cette oncologue seraient contactés et que leur plan de traitement serait mis à jour. L’objectif est que le départ de cette spécialiste ait le moins de conséquences possible sur eux.

Mercredi après-midi, Judith Boudreau n’avait pas encore été avisée par Vitalité. Elle affirme qu’elle est tout de même rassurée que la régie régionale envoie les patients à d’autres oncologues.

C’est assez important qu’il n’y ait pas de bris dans les traitements. J’espère que ça va se passer comme ils disent. Je vais essayer de rester positive, affirme-t-elle.

Une femme souriante tient un petit chien blanc.

Judith Boudreau tente de rester positive. On la voit ici avec sa chienne, la petite Coco.

Photo : Radio-Canada / Serge Bouchard

Le fait que cinq oncologues aient quitté leurs fonctions au CHU Dumont depuis l’été 2021 l’attriste et la laisse perplexe.

Je me demande juste ce qui pourrait être fait ou ce qui pourrait être mis en place pour mieux retenir les oncologues. Parce que je pense que c’est un service qui est nécessaire pour la population, dit-elle.

J’aimerais savoir ce qui se passe

À Fredericton, les partis d'opposition se posent aussi des questions sur les départs d'oncologues au CHU Dumont.

Je ne connais pas les détails, mais s’il y a des problèmes, j’espère que le gouvernement va s'en occuper pour éviter qu’on perde plus de médecins, affirme Robert McKee, du Parti libéral.

Megan Mitton en mêlée de presse à l'Assemblée législative du Nouveau-Brunswick.

La députée verte de Memramcook-Tantramar, Megan Mitton, affirme qu'elle aimerait savoir ce qui explique le départ des oncologues. (Photo d'archives)

Photo : Radio-Canada / Michel Corriveau

Megan Mitton, du Parti vert, souhaite elle aussi avoir plus d’information.

C’est vraiment inquiétant. J’aimerais savoir ce qui se passe. Et je me demande : est-ce que c’est à cause d’un manque de ressources pour les médecins qui travaillent-là?

Le ministre de la Santé, Bruce Fitch, répond aux médias.

Le ministre de la Santé, Bruce Fitch (Photo d'archives)

Photo : Radio-Canada

Quant au ministre de la Santé, Bruce Fitch, il tente de faire la part des choses. À sa sortie de l’Assemblée législative, mercredi, il a noté qu’il n’est pas anormal qu’une médecin quitte son poste à l’échéance d’un contrat.

Les gens font des changements comme ça après un contrat d’un an. Ils décident s’ils veulent retourner [à leur ancien emploi] ou s’ils veulent continuer, a-t-il dit.

Est-il préoccupé du fait que cinq oncologues aient quitté le CHU Dumont depuis l'été 2021?

Oui, c’est toujours préoccupant de voir des médecins quitter la province. Et je sais que les médias couvrent cela en profondeur, tout comme l’opposition, a répondu Bruce Fitch.

Il se dit toutefois encouragé par les efforts de recrutement à l'échelle provinciale, qui portent leurs fruits, selon lui.

Avec la collaboration d’Alix Villeneuve

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Infolettre ICI Acadie

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Acadie.