•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Ontario veut finalement autoriser les dépanneurs à vendre de la bière et du vin

Doug Ford remplit un verre de bière.

Le premier ministre Doug Ford avait promis durant la campagne électorale en 2018 d'autoriser la vente de bière dans les dépanneurs. (Photo d'archives)

Photo : La Presse canadienne / Cole Burston

Radio-Canada

Le premier ministre ontarien, Doug Ford, remplira finalement sa promesse électorale de 2018 de permettre la vente d'alcool dans les dépanneurs, selon des sources de CBC. La réforme mettrait fin au quasi-monopole du Beer Store, en plus d'élargir possiblement la vente de bière et de vin dans les épiceries.

Le marché de l'alcool se chiffre à près de 10 milliards de dollars en Ontario.

La vente de bière et de vin est encore limitée en grande partie à la Régie des alcools de l'Ontario (LCBO) et au consortium privé The Beer Store.

Selon les sources de CBC, le gouvernement de Doug Ford devrait toutefois prévenir The Beer Store en décembre qu'il compte mettre un terme à son entente-cadre avec le consortium, qui doit prendre fin en 2025.

S'amorcerait alors une transition de deux ans vers un marché plus libéralisé, y compris la vente de bière et de vin dans les dépanneurs.

Il est dans l'intérêt fondamental des Ontariens et des dépanneurs de la province d'empêcher un monopole de la distribution [d'alcool].

Une citation de Conseil canadien de l'industrie des dépanneurs (déclaration écrite)

Les épiceries aussi?

Les supermarchés et autres détaillants voudraient, eux, pouvoir vendre de l'alcool dans plus de succursales.

Seulement 450 supermarchés dans la province sont autorisés à le faire actuellement, selon l'entente provinciale avec The Beer Store.

L'objectif de l'accord-cadre [avec The Beer Store] n'a jamais été d'offrir du choix, de la commodité ou de bons prix aux consommateurs. Il vise à protéger les intérêts des grands brasseurs.

Une citation de Michelle Wasylyshen, porte-parole du Conseil canadien du commerce de détail

De leur côté, les producteurs de vin et de bière aimeraient que le gouvernement réduise ses taxes et la marge de profit de la LCBO, pour garder une plus grande part du gâteau.

La province mène des consultations depuis plusieurs mois sur la réforme de l'industrie.

D'après des renseignements fournis par Mike Crawley, de CBC News

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Infolettre Info nationale

Nouvelles, analyses, reportages : deux fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre Info nationale.