•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La femme aurait plusieurs points G

Radio-Canada

Un biologiste britannique soutient que la femme aurait au total quatre zones très sensibles dans la partie supérieure du vagin.

Un chercheur britannique estime que la femme aurait quatre points G.

Le biologiste Desmond Morris croit que les zones érogènes se trouveraient dans la partie supérieure du vagin. L'auteur de The Naked Woman appelle ces endroits les points U, C et A.

Le point G fut nommé pour la première fois dans les années 50 par le gynécologue allemand Ernst Gräfenberg. Il représente une zone érogène de grande sensibilité située au niveau de la face antérieure du vagin, proche de son entrée, derrière l'os pubien.

Stimulée, cette zone fortement vascularisée permet d'obtenir une excitation sexuelle. Toutefois, encore aujourd'hui, son existence reste controversée.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.