•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Ces champignons tueurs d’arbres

Une chanterelle pousse dans le tronc d'un arbre.

Un reportage d'Alexandre Lamic.

Photo : Radio-Canada / ALEXANDRE LAMIC

Bien que la plupart des champignons jouent un rôle bénéfique pour les forêts et pour les écosystèmes, certains sont pathogènes, capables d’infecter et même de tuer des arbres. Ce phénomène, qui fait partie de l'équilibre naturel de l'écosystème, ne pose pas de problème en forêt, mais il peut être dangereux et plus répandu en milieu urbain.

Comme l’explique Richard Hamelin, professeur et directeur du département de sciences forestières de l'Université de la Colombie-Britannique (UBC), il existe une catégorie de champignons appelés les champignons de carie, comme une carie dentaire.

Un champignon pousse sur le tronc d’un arbre.

Le champignon produit des spores qui vont lui permettre de se propager.

Photo : Radio-Canada / ALEXANDRE LAMIC

Ces champignons vont pénétrer l'arbre par une blessure à l'écorce ou à la racine et vont l'envahir de l'intérieur. Ces arbres ont l’air bien vivants, ils ont des feuilles et des branches, mais ils sont en train de pourrir de l'intérieur. Certains les appellent les arbres zombies.

À peu près toutes les espèces d'arbres que je connais peuvent être attaquées par ces champignons de carie. Il n'y a pas d'arbres complètement immunisés contre les attaques de ces champignons-là.

Une citation de Richard Hamelin, professeur et directeur du département de sciences forestières de l'UBC
Richard Hamelin inspecte le tronc d’un arbre envahi par des champignons.

Le professeur Richard Hamelin étudie les maladies des arbres pour mieux comprendre les épidémies de maladies forestières.

Photo : Radio-Canada / ALEXANDRE LAMIC

Une fois l’arbre mort ou vraiment affaibli, ses branches sont susceptibles de tomber et son tronc peut craquer. On peut donc voir ces arbres s'écrouler lors d'une tempête. Richard Hamelin rappelle que ce phénomène est naturel et fait partie de l'équilibre de l'écosystème mais qu'il est plus courant et plus destructeur en milieu urbain.

En effet, il y est plus destructeur parce que ces arbres peuvent tomber sur des personnes, des infrastructures ou des véhicules. Et il y est plus courant, car ces champignons vont investir l’arbre par des blessures souvent causées par l'humain. Par exemple, les racines ou la base du tronc peuvent être endommagées lors de tonte de la pelouse et laisser l’arbre plus vulnérable aux attaques de champignon de carie.

Un champignon se trouve sur le tronc d’un arbre apparemment en bonne santé.

Des champignons sur le tronc d’un arbre peuvent être le signe d’une invasion de champignons de carie.

Photo : Radio-Canada / ALEXANDRE LAMIC

Si vous pensez qu'un arbre sur votre terrain est envahi par un champignon de carie ou par un champignon qui attaque les racines, la meilleure chose à faire, selon le professeur, est de contacter un arboriculteur ou votre municipalité pour signaler la chose et pour déterminer si cet arbre est devenu dangereux.

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre ICI Colombie-Britanique

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Colombie-Britanique.