•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

La SQI poursuit des entreprises pour des problèmes de mortier à la prison de Roberval

La prison de Roberval.

Le centre de détention de Roberval a été inauguré en 2015.

Photo : Radio-Canada / Mélissa Paradis

L'intégrité de la prison de Roberval est compromise, selon la Société québécoise des infrastructures (SQI). La détentrice du bâtiment poursuit cinq entreprises, dont deux de Saguenay, qu'elle accuse d'être responsables de problèmes de mortier. Une situation qui pourrait nuire à la sécurité des lieux et des usagers, selon elle.

Dans une poursuite déposée en décembre 2022 à la Cour supérieure du Québec, la SQI explique avoir constaté des fissures dans le mortier de l’établissement en juin 2019. En mars 2022, une expertise réalisée par des ingénieurs en structure du bâtiment à sa demande confirme le problème. 

La conséquence finale [de la détérioration et des infiltrations d’eau qu’elle provoque] peut donc être la chute du parement et [peut] provoquer de possibles blessures avec des conséquences importantes pour les usagers du bâtiment , peut-on lire dans le rapport produit par Structa cité dans la poursuite. La SQI s'inquiète également de la possibilité que des blocs de béton s'effondrent et qu'ils puissent devenir une arme pour les détenus. À ce jour, les craintes de la SQI ne se sont pas avérées, selon le service des communications, qui préfère garder ses commentaires en raison du litige.

La réalisation de travaux [pour corriger le problème] n’est pas une option, mais une obligation.

Une citation de Extrait issu du rapport réalisé par Structa en décembre 2022 à la demande de la SQI

Une aberration, selon le syndicat des agents en services correctionnels

D'après le président du Syndicat des agents de la paix en services correctionnels du Québec, Mathieu Lavoie, les membres qui travaillent dans l'établissement carcéral n'ont jamais été mis au fait du problème qui, selon lui, pourrait compromettre leur santé et leur sécurité. Une situation qu'il juge aberrante pour un établissement qui a ouvert ses portes à la fin de 2015.

Quand on voit les autres établissements qui ont été construits à peu près au même moment, que ce soit à Sorel, où il y avait des problèmes de porte que les détenus arrivaient à ouvrir, ou à Amos, qui avait un problème de chauffage et d’infiltration d’eau, clairement, on voit que la qualité n’y est pas, explique Mathieu Lavoie. La SQI, encore une fois, a failli à sa tâche d’assurer l’entretien et la sécurité et d’avoir des bâtisses à la hauteur de ce qu’un établissement de détention doit demander, déplore-t-il. Il demande à la SQI et au ministère de la Sécurité publique de corriger rapidement la situation.

La SQI demande des travaux d'urgence

Dans sa poursuite, la SQI demande que des travaux correctifs estimés à plus de six millions de dollars soient rapidement entrepris aux frais des entreprises ciblées. Elle leur demande également d'assumer les frais engendrés par le déplacement des détenus et des employés pendant la rénovation. 

Dans un bref échange téléphonique, le vice-président de Thibeault Construction 2017, William Thibeault, a affirmé que le travail [ de maçonnerie ] avait été fait selon le devis. Gaston Boulay, associé à ARDOISES architecture, a pour sa part expliqué que les experts des entreprises visées analysent actuellement le problème. Parizeau Pawulski architectes s.e.n.c. a décliné notre demande d'entrevue. Radio-Canada attend toujours l'appel des deux autres entrepreneurs. 

Entreprises poursuivies par la SQI :

  • Thibeault Construction 2017 (Saguenay)
  • St-Gelais Montminy & associés architectes, S.E.N.C.R.L. (Québec)
  • ARDOISES architecture (Saguenay)
  • Parizeau Pawulski architectes s.e.n.c. (Montréal)
  • Stantec experts-conseils (Montréal)

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre ICI Saguenay-Lac-Saint-Jean

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Saguenay-Lac-Saint-Jean.