•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le ministre de l’Éducation du Manitoba chargé de rétablir le sous-ministre adjoint au BEF

Wab Kinew demande à son ministre des Affaires francophones, Glen Simard, de faire du Manitoba « une province véritablement bilingue ».

Le haut du Palais législatif du Manitoba, de nuit, le 30 septembre 2023.

Le premier ministre a publié lundi les lettres de mandat de plusieurs ministres.

Photo : Radio-Canada / Arouna Sissoko

Le premier ministre du Manitoba, Wab Kinew, a officiellement demandé à son ministre de l’Éducation, Nello Altomare, de rétablir le poste de sous-ministre adjoint au Bureau de l’éducation française (BEF).

Il s’agit de l’une des priorités que Wab Kinew a fournies à son ministre dans sa lettre de mandat, publiée à la fin de la journée de lundi.

Selon la lettre, le ministre devra aussi établir un programme de repas universel dans les écoles publiques de la province, assurer de plus petites classes pour les jeunes élèves et travailler avec l’Université de Saint-Boniface pour former plus d’éducateurs francophones.

Le rétablissement du poste au BEF était l’une des promesses des néo-démocrates pendant la campagne et une demande de longue date de la communauté francophone. En effet, le renforcement du Bureau de l’éducation française figurait en tête de la liste des priorités électorales de la Société de la francophonie manitobaine (SFM).

En 2017, le sous-ministre adjoint au ministère de l'Éducation responsable du BEF a été muté, et le BEF est passé sous la responsabilité d’un sous-ministre adjoint anglophone.

Ce changement à une entité qui a joué un rôle névralgique dans la promotion de l’enseignement du français auprès du ministre de l'Éducation depuis les années 1970 avait provoqué l’ire des francophones.

La structure du BEF a été ajustée depuis, notamment pour renforcer sa présence auprès du ministre, mais le poste de sous-ministre adjoint au BEF n’a pas été rétabli.

Une province véritablement bilingue

Lundi, le premier ministre a aussi publié les lettres de mandat du ministre de l’Agriculture, du ministre du Développement économique autochtone, du ministre du Développement économique, de la ministre des Transports et de l’Infrastructure, du ministre des Finances, de la ministre de l’Éducation supérieure et de la Formation et du ministre des Sports, de la Culture, du Patrimoine et du Tourisme.

Ce dernier, Glen Simard, est aussi ministre responsable des Affaires francophones.

Le premier ministre lui demande de travailler afin de reconnaître le rôle fondateur de la communauté francophone au Manitoba, de protéger ses droits et d’améliorer l’accès à l’éducation, aux soins et aux services en langue française afin d’en faire une province véritablement bilingue.

Le communiqué de presse de la province indique que les autres lettres de mandat seront publiées cette semaine.

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Infolettre ICI Manitoba

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Manitoba.