•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Valorisation du bois : près de 800 000 $ pour le SEREX

Le bâtiment du SEREX.

Le Service de recherche et d'expertise en transformation des produits forestiers, le SEREX, est affilié au Cégep de Rimouski.

Photo : Gracieuseté: SEREX

Québec octroie près de 800 000 $ au Service de recherche et d'expertise en transformation des produits forestiers (SEREX) pour deux projets de recherche en valorisation du bois.

La plus grande partie de ce financement, soit 487 500 $, est accordée à un projet de recherche en conception de nouveaux systèmes de construction de bâtiments en bois.

On va accompagner les entreprises qui veulent développer des concepts innovants en matière de construction et tester la performance de ces différents concepts, explique Papa Niokhor Diouf, codirecteur général à la recherche et à l’innovation du SEREX.

Un morceau de mur dont on voit l'intérieur avec les couches successives et les composantes de bois utilisées.

Un aperçu du premier projet de recherche.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

Le montant restant, soit 300 000 $, est consacré à un second projet de recherche qui vise à remplacer la laine minérale par un produit à base de cèdre.

« Quand on fait des bardeaux [de cèdre], il reste de l’écorce et des "cheveux", comme on les appelle, et ce sont ces matières premières qui vont être utilisées comme isolant pour remplacer la laine rose qu’on utilise dans les murs », précise M. Diouf.

Des copeaux et des branches de cèdre sur une table.

La transformation du cèdre est au cœur du second projet.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

L’idée est de maximiser l’utilisation dans l’enveloppe du bâtiment, que ce soit dans sa structure ou dans son isolation.

Une citation de Papa Niokhor Diouf, codirecteur général à la recherche et à l’innovation du SEREX
Papa Niokhor Diouf sourit pour la photo.

Papa Niokhor Diouf, codirecteur général à la recherche et à l'innovation du SEREX

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

Les annonces du SEREX font partie d’un total de sept projets financés par le gouvernement provincial.

Au total, Québec investit un peu plus de trois millions de dollars dans des projets visant à trouver des façons de mieux intégrer le bois aux constructions.

Le bois est une ressource renouvelable qui est ancrée dans nos régions du Québec. C’est un moteur de développement socioéconomique important et, en plus, ça permet une décarbonation de l’économie, a affirmé la ministre des Ressources naturelles et des Forêts, Maïté Blanchette Vézina.

La ministre écoute un homme parler devant une pile de copeaux de bois.

La ministre des Ressources naturelles et des Fôrets, Maïté Blanchette Vézina, était à Amqui vendredi pour l'occasion.

Photo : Radio-Canada / Jean-François Deschênes

Le SEREX peut également compter sur des investissements privés pour ces projets. Lorsqu’ils sont additionnés, les deux projets de recherche de la vallée de la Matapédia totalisent une valeur d'environ 1,5 million de dollars.

Avec les informations de Jean-François Deschênes.

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre ICI Gaspésie

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Gaspésie.