•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

L’Alberta utilisera l’intelligence artificielle pour prévoir les feux de forêt

Un feu de forêt près de Lac La Biche, la nuit, le 12 mai 2023.

L’Alberta a connu en 2023 sa pire saison des feux de forêt depuis plus de 40 ans. (Photo d'archives)

Photo : Alberta Wildfire

Radio-Canada

L'Alberta investit dans l'intelligence artificielle pour tenter de prédire, 24 heures à l’avance, où un incendie de forêt pourrait se déclarer. Le projet donnerait un moyen à la province d'économiser jusqu'à 5 millions de dollars par an.

L'agence provinciale de lutte contre les feux de forêt, Alberta Wildfire, s'est ainsi associée à la société de logiciels AltaML pour tenter d’évaluer les probabilités qu’un feu de forêt survienne, afin de mieux planifier les ressources.

Ce partenariat s'inscrit dans le cadre d'un programme de subventions plus vaste appelé GovLab, qui est le fruit d'une collaboration entre AltaML, le gouvernement de l'Alberta et Mitacs, un centre d'innovation à but non lucratif.

Il s'agit d'une prévision de la probabilité d'incendie pour le lendemain, explique Graham Erickson, développeur principal de l'apprentissage automatique chez AltaML, qui utilise la technologie Azure AI de Microsoft pour créer ses propres logiciels.

Selon lui, les responsables de la lutte contre les incendies de forêt mettent toujours en place des ressources humaines et logistiques pour parer à toute éventualité.

Du fait de cette culture d'aversion au risque, l'Alberta dépense beaucoup d'argent pour des ressources qui ne finissent pas par être utilisées, ce qui représente un coût de 2 à 5 millions de dollars par an, note M. Erickson.

Le nouveau logiciel pourrait changer la donne.

Le logiciel est développé à l'aide de l'apprentissage automatique, un sous-type de technologie d'intelligence artificielle qui analyse des tonnes de données collectées au cours des deux dernières décennies sur les incendies dans la province.

Une citation de Graham Erickson, développeur chez AltaML
Le 1er mai 2016, à Fort McMurray, un feu s'est déclaré puis a dévoré pendant deux mois près de 600 000 hectares de forêt.

À Fort McMurray, un feu a dévoré 600 000 hectares de forêt pendant deux mois en 2016.

Photo : Getty Images

Le défi de précision de la localisation

Ed Trenchard est spécialiste provincial de la gestion des incendies de forêt : Chaque année, nous introduisons les données de la dernière année civile dans la boîte noire de l'intelligence artificielle afin d'améliorer les prévisions au fil du temps.

D'après lui, l'Alberta dispose d’une base de données exhaustive remontant à plusieurs décennies sur les lieux où les incendies se sont déclarés, les conditions météorologiques du moment, le type d'arbres qui brûlaient et la manière dont le feu s'est déclenché.

Le modèle se sert essentiellement de cet historique, combiné aux prévisions météorologiques, pour fournir des informations supplémentaires aux agents de lutte contre les incendies. Il leur permettra de prendre des décisions cruciales plus rapidement.

M. Trenchard souligne toutefois qu'à l'heure actuelle, les prédictions présentent des lacunes en matière de précision de localisation.

À l'avenir, il s'agira de localiser avec précision sur une carte l'endroit où les prochains incendies se déclencheront, puis de placer les ressources le plus près possible [de l’endroit].

Une citation de Ed Trenchard, spécialiste de la gestion des incendies de forêt

Une saison des feux historique

Cette année, l’Alberta a connu sa pire saison des feux de forêt depuis plus de 40 ans : les brasiers ont consumé quelque 1,4 million d’hectares, battant le record de la pire saison établi en 1981.

La lutte contre ces feux a entraîné des dépenses de près de 1 milliard de dollars que la province n’avait pas prévues.

Les incendies ont forcé l'évacuation de nombreuses communautés, dont Edson et le comté de Yellowhead, Drayton Valley, ou encore Fort Chipewyan.

À l’échelle du Canada, ce sont plus de 18 millions d’hectares qui ont été réduits en cendres, alors que les feux ont ravagé en moyenne 2,8 millions d’hectares annuellement au pays entre 2012 et 2022.

Avec les informations de Jamin Mike et La Presse canadienne

La section Commentaires est fermée

Les commentaires sont modérés et publiés du lundi au vendredi entre 6 h et 23 h 30 (heure de l’est).

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre ICI Alberta

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Alberta.