•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des productions acadiennes et internationales à l’affiche au 37e FICFA

Affiche officielle du FICFA

Le 37e FICFA se déroulera du 16 au 24 novembre.

Photo : Gracieuseté FICFA

La Festival international du cinéma francophone en Acadie (FICFA) dévoile mardi la programmation de l'événement qui se déroulera du 16 au 24 novembre prochain.

Créations acadiennes

Au total, une douzaine de longs et courts-métrages acadiens seront projeté lors des neufs jours du festival.

C’est le documentaire expérimental musical l’Empremier Live at Beaubassin (1970) de l’artiste queer Rémi Belliveau, qui lancera le bal le 16 novembre.

Des musiciens dans un champs

L'artiste multidisciplinaire Rémi Belliveau a réalisé un tournage au Fort Beauséjour dans le cadre de plus grand projet musico-cinématographique de sa carrière.

Photo : Gracieuseté FICFA

Le film Racines, diaspora et guerre de Phil Comeau fera également partie de la sélection officielle tout comme le documentaire sur la pêche et les pêcheurs des bayous : Trésors des bayous.

Huit courts et moyens métrages acadiens seront aussi mis en valeur dans le cadre du programme Films d’icitte.

Films internationaux et canadiens

Plusieurs offres cinématographiques à l’affiche au 37e FICFA ont été primées dans différents festivals et concours internationaux au cours des derniers mois.

Une femme git morte sur un sol enneigé. À côté d'elle, un homme parle dans un cellulaire tout en serrant dans ses bras un garçon.

Le film « Anatomie d'une chute » de la réalisatrice française Justine Triet.

Photo : Image fournie par le Festival international du film de Vancouver

C’est le cas notamment du petit dernier de Justine Triet, Anatomie d’une chute, récipiendaire de la palme d’or au Festival de Cannes 2023.

Le film culinaire La passion de Dodin Bouffant, mettant en vedette l’actrice française Juliette Binoche fait partie de la programmation tout comme le film Augure du musicien belge congolais Baloji.

Une femme (Sara Montpetit) ayant des dents de vampire regarde une collection de poches de sang dans un frigo.

Vampire humaniste cherche suicidaire consentant, d'Ariane Louis-Seize

Photo : H264

Du côté canadien, plusieurs longs, courts et moyens métrage seront en compétition, y compris Les jours heureux de Chloé Robichaud, Simple comme Sylvain de Monia Chokri ainsi que Vampire humaniste cherche suicidaire consentant, un premier long-métrage pour la scénariste québécoise Ariane Louis-Seize.

Une jeune fille regarde devant elle, assise à une table dans une cabane à sucre.

Chloé Djandji dans le rôle de Tinh, personnage fortement inspiré de Kim Thúy.

Photo : Immina Films/Amalga

C’est le film , de Charles-Olivier Michaud et inspiré du roman de Kim Thuy qui clôturera le festival le 24 novembre.

S’ajoutent à cette programmation plusieurs documentaires, notamment le film Orlando, Ma biographie politique de Paul B. Preciado, de nombreux films d’animation, des courts métrages queers, pour porter le nombre de films projetés à plus d’une centaine.

Le volet FICFA en famille, fera également un retour cette année, touchant un plus large éventail d'apprenti cinéphile.

Une femme est debout et sourit à la caméra.

Mélanie Clériot participe à l'événement Acadie Underground du FICFA.

Photo : Radio-Canada / Anne-Marie Parenteau

Pour la directrice générale du FICFA, Mélanie Clériot, il est primordial que les Acadiens et les francophiles se reconnaissent dans ce que le festival a à proposer.

On vit dans une société qui est diverse et on veut donner la voix à tout le monde et je pense que le médium culturel est le meilleur moyen d'y arriver [...] C’est important pour les gens de pouvoir se reconnaitre dans ce qu'ils voient à l'écran. Le mandat du FICFA a toujours été de mettre de l'avant le travail de monde local. Une des forces de l'évènement c'est de pouvoir mettre en scène ce que les gens d'ici vivent et font.

Volet arts médiatiques

Complémentaire au volet cinématographiques, le volet arts médiatiques (VAM) sera assuré pour la première fois par l’artiste et commissaire Alisa Arseneault, prenant ainsi le relais d’Angèle Cormier qui assurait le poste depuis plusieurs années.

Pour le volet des arts médiatiques, ça rejoint plusieurs personnes et ça vient former des artistes […] beaucoup des activités du VAM, grâce à Angèle Cormier notamment, va chercher des gens, que ce soit des cinéastes amateurs, des gens du public, on leur donne des opportunités de créer tout simplement, mentionne Alisa Arseneault.

Un bus coloré

L'artiste Rotchild Choisy présentera un film lors du segment Objectifs Obliques

Photo : Gracieuseté FICFA

Plusieurs expositions connexes sont organisées, telles que Le parfum de la pleine lune d’Élisabeth Belliveau présenté à la galerie d’art Louise et Reuben Cohen. Une exposition sur l’univers des archives et le féminisme, La femme et le film (1973) sera également en montre au Centre culturel Aberdeen.

Les classiques du FICFA, dont les activités Acadie Underground, Séances éphémères et objectifs obliques sont aussi au programme.

La programmation complète du 37e FICFA se retrouve sur le site internet officiel du festival.

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre ICI Acadie

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Acadie.