•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les maisons des jeunes crient famine

Un adolescent joue au billard.

La Maison des jeunes de Mont-Joli est ouverte 24 heures par semaine, 12 mois par année.

Photo : Radio-Canada / Lisa-Marie Bélanger

À l'instar de bien d'autres organismes communautaires, les maisons des jeunes luttent pour leur survie et ont du mal à développer leurs services.

Les 22 maisons des jeunes du Bas-Saint-Laurent ont vu leur budget être haussé de 3,7 % pour l'année 2023-2024. Cette augmentation leur permet à peine de faire face à l'inflation.

La Maison des jeunes de Mont-Joli est ouverte 24 heures par semaine, 12 mois par année. Toutes les maisons des jeunes n'ont pas cette chance. Certaines d'entre elles doivent même suspendre leurs services l'été. On devient une référence pour eux, un lieu de rassemblement, puis un lieu aussi pour se confier [...] sur ce qu'il se passe dans leur vie, indique la directrice de l’organisme, Mélissa Villeneuve.

Mélissa Villeneuve

La directrice de la Maison des jeunes de Mont-Joli, Mélissa Villeneuve

Photo : Radio-Canada / Lisa-Marie Bélanger

Mme Villeneuve s’estime chanceuse puisqu’elle peut compter sur deux intervenants qui sont en poste depuis plus de cinq ans. Elle indique cependant que la rétention du personnel est un défi majeur dans ce milieu. Il y a une compétition féroce actuellement pour les ressources sur le marché du travail, puis le communautaire, on n'a pas les moyens de suivre, que ce soit le privé ou même la fonction publique, explique-t-elle.

Selon un sondage du Regroupement des maisons des jeunes du Québec réalisé auprès de 400 adolescents, près de 60 % d'entre eux disent avoir vécu le départ d'un intervenant qu'ils appréciaient au cours de la dernière année.

Le directeur général du Regroupement, Nicholas Legault, mentionne que le budget moyen est d'environ 156 000 $ annuellement par maison des jeunes. Il rappelle du même souffle que ce montant inclut la masse salariale, le montant de location du local ou l'hypothèque ainsi que le budget d'activités. Ça représente seulement le tiers de ce dont on a besoin pour fonctionner, martèle M. Legault.

On est un organisme de première ligne de soutien et de support, donc on souhaite que le gouvernement entende nos revendications.

Une citation de Nicholas Legault, directeur général du Regroupement des maisons des jeunes du Québec

Les maisons des jeunes emploient généralement des diplômés du collégial. L’objectif, c’est d’avoir un lien significatif avec le jeune pour que la confiance s’installe, puis quand ça arrive, on est capable d’intervenir lorsque le jeune vit des situations problématiques, affirme Frédérick Pelletier, animateur et intervenant à Mont-Joli.

Sa collègue Jessica Gasse rappelle que cela ne se fait pas du jour au lendemain. Ça se bâtit avec le temps, les activités qu’on fait. On fait aussi beaucoup de prévention avec les jeunes, indique la jeune femme.

Des adolescents et deux intervenants assis sur un sofa.

Des adolescents et les intervenants de la maison de jeunes se réunissent pour discuter des activités à intégrer dans la programmation.

Photo : Radio-Canada / Lisa-Marie Bélanger

Au sein de chaque maison des jeunes, un groupe d’adolescents constitue un comité ou un conseil. Ces jeunes se réunissent pour déterminer les activités qui seront au programme au cours des prochaines semaines. Certains, comme Gabriel, y passent beaucoup de temps. À la place de rester chez nous à regarder la télé, je sors avec mes amis pour leur parler puis m'amuser, dit le jeune homme.

Mélissa Villeneuve déplore que son organisme doive constamment lutter pour sa survie. Elle croit qu’un financement plus important lui permettrait de développer davantage de services et de consolider ceux qui y sont offerts.

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre ICI Bas Saint Laurent

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Bas Saint Laurent.