•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un monument controversé aux objecteurs de conscience

Radio-Canada

En Colombie-Britannique, d'anciens combattants américains s'opposent au projet d'une statue dédiée aux objecteurs de conscience américains qui ont trouvé refuge au Canada pour éviter le Vietnam.

Le projet de construction d'un monument en hommage aux objecteurs de conscience à Nelson, en Colombie-Britannique, suscite la controverse. D'anciens combattants américains demandent même à leur président, George W. Bush, d'intervenir auprès du gouvernement canadien.

Nelson, une ville de montagne du sud-est de la province, est réputée pour sa culture hippie et son mode de vie près de la nature. La statue érigée rendrait hommage aux objecteurs de conscience américains qui ont trouvé refuge au Canada pour éviter d'être envoyés au combat durant la guerre du Vietnam.

D'anciens soldats américains qui ont combattu pendant la guerre au Vietnam sont choqués par le projet, dont ils veulent empêcher la construction. Ils affirment que ce serait un monument à la gloire des lâches.

L'ambassadeur des Etats-Unis au Canada, Paul Cellucci, restera pour l'instant à l'extérieur de la controverse autour du projet de construction d'une statue en hommage aux objecteurs de conscience américains à Nelson, en Colombie-Britannique.

Lundi, à Regina, l'ambassadeur américain au Canada, Paul Cellucci, a indiqué qu'il comprend les anciens combattants, mais qu'il attendra les consignes de Washington avant de prendre position.

La controverse qui entoure ce projet a pris de l'ampleur depuis son annonce, au début du mois. Le monument doit être dévoilé en juillet 2006, au cours d'un festival organisé par des résidants.

Le maire de Nelson, qui appuyait le projet au début, s'est retiré après avoir reçu plusieurs protestations des États-Unis. Des agences de voyages ont même menacé de boycotter la province si le monument est construit.