•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Le Salon du livre de la Péninsule acadienne fête ses 20 ans

Un rayon rempli de livre.

La littérature jeunesse est à l'honneur du Salon du livre de la Péninsule acadienne.

Photo : Radio-Canada

Radio-Canada

Le Salon du livre de la Péninsule acadienne a ouvert ses portes jeudi au centre Rhéal-Cormier de Shippagan. Pour le 20e anniversaire de l'événement, les organisateurs ont invité de nombreux auteurs et autrices francophones et ont mis l’accent sur la littérature jeunesse.

Au total, une soixantaine d’écrivains ont répondu présents à l’appel du Salon du livre, qui est ouvert jusqu’à dimanche soir.

Parmi eux, on retrouve Marina Orsini, Louise Portal, Marie Laberge, Jules Boudreau, Calixte Duguay ou encore Valois Robichaud… Certains d’entre eux sont des revenants qui ont déjà arpenté les allées du salon par le passé.

Marina Orsini est sur le balcon de la Maison de Radio-Canada.

Marina Orsini a encouragé les visiteurs a lui donner des recettes acadiennes pour qu'elle puisse goûter à la cuisine locale. (Photo d'archives)

Photo : Radio-Canada / Perrine Bral

On devient de plus en plus gros, on a de plus en plus d’auteurs qu’on invite. Il y en a même qui s’invitent eux-mêmes parce qu’ils ont tellement aimé ça ou qu’ils en ont entendu parler, c’est un incontournable! Pour aller les chercher, c’est oui tout de suite, assure la nouvelle présidente du Salon Lisette Cormier Noël, en poste depuis deux mois.

Souvent ils repartent avec un regret et nous disent "on espère revenir l’année prochaine", poursuit la présidente. C’est pour eux un moment fort. Elle croit que toute la communauté s’est appropriée le salon et est responsable de sa prospérité et du plaisir que les auteurs ont à revenir.

Cette année, les auteurs jeunesse ont également pu retourner pendant deux jours dans les écoles de la Péninsule acadienne, du Restigouche et de la région Chaleur pour la première fois depuis la pandémie.

Des étals de livres jeunesse dans les allées du salon.

La littérature jeunesse a été mise à l'avant-plan par les organisateurs. Certains auteurs sont également allés à la rencontre des enfants dans des écoles de la Péninsule, du Restigouche et de la région Chaleur.

Photo : Radio-Canada

Les auteurs comme les visiteurs profitent de cet anniversaire pour regarder dans le rétroviseur. Des auteurs, des maisons d’édition, d'anciens directeurs généraux, présidents et collaborateurs de cet événement ont été invités à partager leurs meilleurs moments du Salon.

Tout le monde nous compte de belles anecdotes, de beaux souvenirs, raconte Lisette Cormier Noël, qui a aussi été bénévole au Salon pendant de nombreuses années.

Lisette Cormier Noël.

Lisette Cormier Noël estime que les résidents de la Péninsule acadienne se sont appropriés le festival.

Photo : Radio-Canada

Malgré la concurrence féroce des géants d’internet comme Amazon et des livres audio, la présidente croit que l’avenir du salon est radieux.

J’ose croire que d’ici 10, 20, 30 ans, on sera toujours là parce que veut, veut pas, le livre il va pas se perdre. Oui on a l’électronique, mais moi je suis encore fanatique du bon vieux livre papier dans les mains. Ça ne finira jamais. Je souhaite longue vie au salon, j’espère que les gens vont continuer à venir nous voir, on le fait pour les gens.

Avec des informations de l’émission Michel le samedi et de Mario Mercier

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Infolettre ICI Acadie

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Acadie.