•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pas d’interdiction des mangeoires d’oiseaux en raison des pigeons à Hearst

Deux oiseaux gris et rougeâtres se nourrissent dans une mangeoire.

Les résidents de Hearst vont pouvoir continuer à avoir des mangeoires d'oiseaux.

Photo : Marc Johnson

Les mangeoires d'oiseaux ne seront finalement pas interdites à Hearst. Le conseil municipal a rejeté une proposition du maire Roger Sigouin, dont le but était de réduire la présence de pigeons sauvages.

Lors de la présentation de sa proposition, il y a quelques semaines, le maire Sigouin avait fait valoir que plusieurs citoyens se plaignent au sujet des excréments laissés par les pigeons sur les toits des maisons et sur les véhicules.

Mardi soir, tous les conseillers ont voté contre cette résolution, comme le recommandait le comité municipal des politiques qui s’est penché sur le sujet.

Appuyé par des recherches du personnel, le comité a fait valoir la difficulté de la mise en œuvre et le temps qui devrait être consacré à l'entrée en vigueur d'un tel règlement par les deux seuls officiers des règlements municipaux de la Ville.

Nos ressources humaines sont limitées, nos ressources matérielles sont limitées aussi, affirme le conseiller Joël Lauzon, qui est président du comité des politiques.

Joël Lauzon, conseiller municipal de Hearst.

Le conseiller municipal de Hearst Joël Lauzon affirme qu'il aurait été difficile et coûteux de mettre en œuvre un règlement sur les mangeoires d'oiseaux.

Photo : Radio-Canada / Francis Bouchard

Le conseiller Lauzon estime aussi que la présence de pigeons ne serait pas généralisée.

Même si on reconnaît que pour certains, c'est peut-être un problème, pour d'autres, ce ne l'est pas. Il y a des gens qui apprécient leurs mangeoires d’oiseaux. Il y a des gens pour lesquels c’est vraiment une source de joie de voir les oiseaux venir dans leur cour.

Une citation de Joël Lauzon, conseiller municipal de Hearst

Selon M. Lauzon, il est possible que la Municipalité fasse de la sensibilisation sur son site web pour informer les citoyens au sujet de mesures qu’ils peuvent prendre pour réduire la présence de pigeons sur leurs propriétés.

C’est juste d’essayer de contrôler, de ne pas avoir trop de nourriture. Il y a certains types de mangeoires qui sont meilleurs que d’autres, certains types de nourriture qui sont meilleurs que d’autres, indique-t-il.

Un dossier qui pourrait revenir

De son côté, le maire de Hearst, Roger Sigouin, accepte le résultat du vote démocratique, mais il estime qu’il a fait son devoir.

Quand on a des plaintes des citoyens, il faut réagir et apporter le sujet à la table pour que ce soit étudié, mentionne-t-il.

Un pigeon.

Les excréments de pigeons peuvent causer des dommages.

Photo : Radio-Canada / Ben Nelms

Il souligne qu’on va voir comment la situation va évoluer.

C’est un problème. Si c’est pour être un plus gros problème éventuellement, il va falloir se repencher sur le dossier, dit-il.

Par ailleurs, la Municipalité vient de recevoir une pétition pour demander l'installation de mangeoires d'oiseaux dans ses parcs afin que les oiseaux aient accès à de la nourriture en hiver, notamment.

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre ICI Ontario

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Ontario.