•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

OpenAI dévoile DALL-E 3, son plus récent générateur d’images d’IA

Des personnages en forme de feuilles jouent d'un instrument de musique dans une forêt.

Pour parvenir à ce résultat, OpenAI a demandé à DALL-E 3 ceci : « Animation en 2D d'un groupe de musique folklorique composé de feuilles d'automne anthropomorphes, chacune jouant d'un instrument traditionnel de musique bluegrass, au milieu d'une forêt rustique éclairée par la douce lumière d'une lune des moissons. »

Photo : OpenAI

Reuters

La jeune pousse OpenAI a dévoilé mercredi DALL-E 3, la plus récente version de son outil de conversion de texte en image, maintenant branché à son robot conversationnel ChatGPT.

Les utilisateurs et utilisatrices peuvent saisir une demande d'image et y apporter des modifications par le biais de conversations avec ChatGPT.

DALL-E 3 peut traduire des demandes nuancées en images extrêmement détaillées et précises.

Une citation de Un porte-parole d’OpenAI

L’outil comportera davantage de filtres, d’après OpenAI, tels que la limitation de sa capacité à générer des contenus violents, pour adultes ou haineux.

DALL-E 3 dispose également de mesures d'atténuation pour refuser les demandes d'images d'une personnalité publique par son nom, ou celles qui demandent des images dans le style d'un artiste vivant.

Les créateurs et créatrices pourront également refuser que leur travail soit utilisé pour former de futurs outils de conversion de texte en image, selon ce qu’a précisé l’entreprise.

DALL-E 3 sera offert aux personnes abonnées à ChatGPT Plus et Enterprise dès octobre.

Un milieu de plus en plus compétitif

OpenAI compte une concurrence féroce dans l’arène des IA génératives d’images à partir d’entrées textuelles. Parmi ses adversaires, on compte Tongyi Wanxiang d'Alibaba, Midjourney et Stability AI, qui continuent d'affiner leurs modèles.

Toutefois, les images générées par l'IA suscitent plusieurs inquiétudes. En août, un tribunal de Washington D.C. a jugé qu'une œuvre d'art créée par l'IA sans aucune intervention humaine ne pouvait être protégée par le droit d'auteur en vertu de la législation américaine.

OpenAI fait également l'objet de plusieurs litiges. Un groupe professionnel d'autrices et d’auteurs américains a récemment intenté une poursuite contre Sam Altman, tête dirigeante d’OpenAI, au nom d’écrivaines et d'écrivains tels que John Grisham et le romancier de Game of Thrones George R.R. Martin, accusant l'entreprise d'avoir illégalement entraîné son robot conversationnel ChatGPT sur leurs œuvres.

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre Info nationale

Nouvelles, analyses, reportages : deux fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre Info nationale.