•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Heather Stefanson et Wab Kinew s’engagent à ne plus imposer de confinement

Une pancarte sur laquelle est écrit fermé accrochée à la vitre d'un restaurant.

Les commerces non essentiels ont dû fermer en novembre 2020 en vertu des restrictions liées à la pandémie de COVID-19 au Manitoba.(Photo d'archives)

Photo : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Radio-Canada

La cheffe du Parti progressiste-conservateur du Manitoba, Heather Stefanson, et le chef du Nouveau Parti démocratique du Manitoba (NPD), Wab Kinew, ont tous deux déclaré mercredi qu'ils n'imposeraient pas de confinement dans le futur, quelle que soit la situation de santé publique.

Je peux vous dire que si nous sommes de nouveau au pouvoir, nous n’imposerons plus de confinement, a affirmé Mme Stefanson lors d'un débat organisé par la Chambre de commerce de Winnipeg, en prévision des élections provinciales du 3 octobre prochain.

Je peux vous dire que les conséquences involontaires de l'enfermement des gens chez eux et de la fermeture des entreprises sont dévastatrices, et nous en avons tiré les leçons, déclare-t-elle.

Bien que les Manitobains n'aient jamais été enfermés chez eux, des restrictions temporaires quant aux rassemblements privés avaient été imposées au plus fort de la pandémie.

Les commerces non essentiels avaient été brièvement fermés, puis ont rouvert à capacité réduite. Des limites strictes avaient également été imposées aux rassemblements publics.

Heather Stefanson a été ministre pendant toute la durée de la pandémie, y compris ministre de la Santé pendant plusieurs mois en 2021, à un moment où la COVID-19 atteignait des sommets et où des dizaines de patients en soins intensifs ont dû être transportés par avion dans d'autres provinces en raison d'un manque de lits.

Le chef du NPD, Wab Kinew, a déclaré aux journalistes après le débat qu'il ne fermerait pas non plus les entreprises et qu'il ne limiterait pas les rassemblements publics. L'idée d'arrêter à nouveau notre économie n'est pas quelque chose que nous pouvons envisager à l'avenir au Manitoba, estime-t-il.

Les Manitobains sont prêts à tourner la page de la pandémie. La clé, d’après lui, est d'augmenter la capacité des hôpitaux.

M. Kinew et Mme Stefanson ont tous deux déclaré qu'il était également important que les gens se fassent vacciner.

Le chef du Parti libéral, Dougald Lamont, a pour sa part exprimé sa déception face aux commentaires de Heather Stefanson et a accusé le gouvernement de ne pas avoir pris de mesures de précaution en amont de la pandémie.

Pour éviter une fermeture, il faut s'assurer que l'on fait ce qu'il faut pour l'éviter, et le gouvernement actuel ne fait rien de tout cela. Il semble donc que s'il y a une nouvelle épidémie de COVID, ils vont tout simplement laisser faire, affirme-t-il.

Le PC promet plus de places en garderie

Les progressistes-conservateurs se sont également engagés, mercredi, à construire plus de 600 nouvelles garderies s'ils sont réélus.

Le parti élargirait également les services de garde à 10 $ par jour pour inclure les jours pédagogiques et les vacances d'été, une promesse similaire faite par le NPD le mois dernier.

En parlant avec les gens de toute la province, j'ai entendu haut et fort que nous devons créer plus de places en garderie pour les familles de Winnipeg, a déclaré Rochelle Squires, candidate progressiste-conservatrice sortante de la circonscription de Riel, au sud de Winnipeg.

Les 642 nouvelles garderies, réparties à travers la province, seraient construites en utilisant les fonds déjà mis de côté dans le cadre de l'accord de 1,2 milliard de dollars conclu entre la province et le gouvernement fédéral en 2021, précise Mme Squires.

Les places seraient disponibles dans un délai de six à huit mois sous un gouvernement progressiste-conservateur, affirme-t-elle.

L’ajout de places coûterait 1 million de dollars par an, tandis que l'extension des garderies à 10 $ par jour coûterait 10 millions de dollars par an, d’après Rochelle Squires.

Le PC promet aussi de doubler le montant que les Manitobains peuvent réclamer au titre du crédit d'impôt de la province pour les traitements de fertilité.

Le NPD veut rendre accessible la géothermie

Les néo-démocrates ont pour leur part promis de couvrir la totalité des coûts du passage à l’énergie géothermique pour 5000 familles manitobaines. 

S'il est élu le 3 octobre, le NPD paiera pour l'équipement et l'installation de nouveaux systèmes géothermiques dans 5000 résidences, a annoncé Adrien Sala, candidat pour la circonscription de St. James, situé au nord-ouest de la capitale.

Les maisons qui passeront à l'énergie géothermique pourraient économiser jusqu'à 50 % sur leurs factures d'électricité, croit M. Sala.

Cela vous permettra d'économiser de l'argent, de développer notre économie et de réduire les émissions de gaz à effet de serre. Je pense que nous pouvons dire que tout le monde y gagne, affirme-t-il.

Chaque conversion vers l’énergie géothermique coûterait environ 26 000 dollars et quatre ans seraient nécessaires pour réaliser les 5000 conversions, précise-t-il.

Le programme serait administré par Efficacité Manitoba, la société d'État chargée de la conservation de l'énergie.

D’après les néo-démocrates, le programme coûtera 32,5 millions de dollars par an pendant quatre ans. Une partie de cet argent servirait également à financer la formation d'un plus grand nombre d'entrepreneurs capables d'installer des systèmes géothermiques.

M. Sala n'a pas spécifié quels propriétaires ou quels types de logements seraient éligibles au programme.

Avec les informations de La Presse canadienne, Bartley Kives et Caitlyn Gowriluk

La section Commentaires est fermée

Les commentaires sont modérés et publiés du lundi au vendredi entre 6 h et 23 h 30 (heure de l’est).

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre ICI Manitoba

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Manitoba.