•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

FrancoSud lance un nouveau programme scolaire francophone à Cardston

Une enseignante debout au tableau parle à ses élèves dans une salle de classe à l'école des Grands-Vents, le 19 mai 2022.

Le nouveau programme est destiné aux élèves de la maternelle à la 6e année. Une école devrait voir le jour en septembre 2024. (Photo d'archives)

Photo : Radio-Canada / Jocelyn Boissonneault

Le Conseil scolaire FrancoSud lance un programme scolaire francophone à Cardston, dans le sud de l’Alberta. Il sera abrité dans un pavillon et débutera en septembre prochain et devrait recevoir environ sept élèves.

Le programme sera rattaché à l’École des Grands-Vents de Crowsnest Pass, ouverte en 2021, et sera destiné aux élèves de la maternelle à la 6e année.

En février dernier, des parents demandaient qu’une école francophone ouvre ses portes à Cardston.

Nous avons fait une étude de faisabilité, et puis, d’après le recensement, les chiffres étaient là, explique Hélène Emmell, présidente du Conseil scolaire FrancoSud. Elle indique que près de 50 enfants sont admissibles à l’instruction en français dans la région de Cardston.

La classe qui accueillera les élèves sera située dans un bâtiment provincial de la municipalité. Pour les cours d’éducation physique, les enfants pourront se rendre à la piscine et au gymnase municipal.

Dans le fond, ça va être des partenariats pour l’éducation physique et la bibliothèque, précise Hélène Emmell.

Une monitrice de langue et un aide pédagogique vont également appuyer l’enseignante à temps partiel.

Les élèves vont avoir accès à tous les autres services qui sont offerts par FrancoSud : des conseillers pédagogiques, l’équipe d’inclusion, les intervenants en santé mentale [notamment].

Une citation de Hélène Emmell, présidente du Conseil scolaire FrancoSud

Mme Emmell souligne que, si tout se déroule comme prévu, une école devrait voir le jour en septembre 2024.

Soulagés par ce nouveau programme

Evelyne et Gregory van Duyse font partie des parents qui vont envoyer l’un de leurs enfants au pavillon de Cardston en septembre prochain. Leur fille, Geneviève, et leur fils, Vincent, vont donc se retrouver sur les bancs du programme de FrancoSud dans quelques semaines.

Originaires de Montréal, ils habitent en Alberta depuis une quinzaine d’années. Tous deux avaient connaissance d’une école francophone à Lethbridge, mais ne savaient pas qu’il était possible que leurs enfants aient accès à une éducation en français à Cardston.

Mme van Duyse explique qu'elle a envisagé de déménager à Lethbridge pour cette raison : Un déménagement, c'est une grosse décision, ce n’est pas quelque chose qu'on prend à la légère.

J'étais soucieuse du français de mes enfants [Donc] quand j'ai su qu’on peut avoir l'école francophone à Cardston, j'étais soulagée qu’on [ait] pas besoin de déménager.

Une citation de Evelyne van Duyse

Même son de cloche du côté de son conjoint, Gregory van Duyse.

Ça m'a touché de voir ça, de voir que nos enfants pouvaient avoir une éducation de qualité en français, que c'était une opportunité pour eux de vraiment s'attacher à leur culture francophone, dit-il.

S’il reconnaît qu'il a eu certaines appréhensions au départ en raison du fait que le programme ne fait pour l’instant pas partie d’une école en soi, il estime que ses enfants seront bien servis.

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre ICI Alberta

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Alberta.