•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Trois candidats en campagne pour les élections au poste de grand chef de Mushkegowuk

Un babillard avec des affiches électorales de deux candidats.

Trois candidats tentent de devenir grand chef du conseil Mushkegowuk.

Photo : CBC / Erik White

Radio-Canada

À trois semaines des élections, les trois candidats au poste de grand chef du Conseil Mushkegowuk sont en train de rencontrer des électeurs, afin d’obtenir le poste de chef pour les quatre prochaines années et pour mobiliser les Cris de la baie James à voter.

La grande cheffe sortante, Alison Linklater, de la Première Nation Taykwa Tagamou, a remporté une élection partielle l'an dernier lorsque Jonathan Solomon, de Kashechewan, s'est retiré après six ans.

Elle brigue maintenant un mandat complet, après avoir d’abord hésité à se représenter, lors de l'élection qui aura lieu le 25 août.

Alison Linklater avec un chandail vert

Alison Linklater est grande cheffe depuis un an, après sa victoire en mars 2022.

Photo : CBC / Erik White

En tant que nouvelle en politique, elle a battu des vétérans lors de son élection l'an dernier

Pour cette élection encore, elle affronte deux adversaires avec beaucoup d’expérience en politique autochtone, soit Ernest Beck et Leo Friday.

Elle dit qu’elle va apprécier le débat avec ses deux adversaires.

Il est toujours bon d'entendre leur point de vue, car ce sont nos aînés et je les respecte, affirme Mme Linklater.

Mme Linklater a obtenu plus de 50 % des voix l'année dernière, mais seulement 515 bulletins de vote ont été déposés dans les sept communautés, où vivent des milliers d'électeurs.

Elle dit vouloir s’attaquer aux enjeux de santé mentale et des dépendances pour créer un système de soins par et pour les autochtones de Mushkegowuk.

Ernest Beck était arrivé en deuxième position derrière Mme Linklater lors des élections partielles en 2022.

Ernest Beck devant une tente traditionnelle.

Ernest Beck tente sa chance de nouveau.

Photo : CBC / Erik White

M. Beck, 64 ans, a été grand chef et chef de Moose Cree, ainsi que gestionnaire de l'hôpital régional, directeur général de la Nation Nishnawbe Aski et de nombreuses autres organisations.

Il dit avoir été inspiré par le manque d'action politique du conseil de Mushkegowuk, qu'il aimerait voir agir davantage comme un gouvernement régional plutôt que comme un organisme de services.

Selon M. Beck, le territoire de Mushkegowuk est confronté à un problème sérieux : les Cris du côté québécois de la baie James prétendent que les terres situées du côté ontarien de la frontière leur appartiennent en réalité.

Le troisième candidat en lice est Leo Friday, qui a été chef de la Première Nation de Kashechewan pendant 14 ans et grand chef adjoint de Mushkegowuk pendant 9 ans.

Leo Friday sur un véhicule tout-terrain.

Leo Friday se présente lui aussi pour l'élection au poste de grand chef.

Photo : CBC / Erik White

Il se dit intéressé par les contestations judiciaires déposées par les Premières Nations en vertu des traités Robinson-Huron et Robinson-Supérieur et pense qu'il pourrait s'agir d'une option pour les nations du traité 9, qui, selon lui, n'est pas respecté.

Avec les informations d'Erik White de CBC

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Infolettre ICI Ontario

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Ontario.