•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une Franco-Ontarienne au poste de lieutenante-gouverneure

Édith Dumont sourit à la caméra.

Édith Dumont a récemment occupé le poste de vice-rectrice à l'Université de l'Ontario français, à Toronto.

Photo : Radio-Canada / Gracieuseté CEPEO

Radio-Canada

L’Ontario français se réjouit de la nomination de la première Franco-Ontarienne au poste de lieutenante-gouverneure de l’Ontario, Édith Dumont.

Le premier ministre Justin Trudeau a annoncé la nomination de Mme Dumont dans un communiqué jeudi matin. [Édith Dumont] a consacré sa carrière à soutenir les communautés francophones en Ontario, au Canada et dans le monde entier, a-t-il écrit.

Mme Dumont travaille depuis plus d’une trentaine d’années dans le domaine de l’éducation. Elle occupait jusqu'à tout récemment les fonctions de vice-rectrice de l’Université de l’Ontario français. Son contrat de trois ans est arrivé à échéance dernièrement.

Édith Dumont est un excellent choix pour le rôle de lieutenante-gouverneure, pense l’ancienne députée provinciale Amanda Simard, qui a pleuré de joie en apprenant la nouvelle. Mme Dumont est authentique et passionnée, dit-elle.

Amanda Simard en entrevue en visioconférence dans une maison.

L'ancienne députée provinciale Amanda Simard a pleuré de joie en apprenant qu'Édith Dumont avait été nommée lieutenante-gouverneure de l'Ontario.

Photo : Radio-Canada

C’est un poste taillé sur mesure pour elle : elle est excellente dans la communication et dans la représentation, estime Dyane Adam, l'ancienne présidente du conseil de gouvernance de l'UOF.

Mme Dumont a été la première femme à diriger le Conseil des écoles publiques de l’Est de l’Ontario (CEPEO).

Je pense qu'elle va pouvoir envoyer des messages assez importants sur l'importance dans l'investissement en éducation. L'éducation c'est le futur et comme elle nous a inspirés au niveau du CEPEO, je pense qu'elle va pouvoir nous inspirer en Ontario, a dit en entrevue la présidente du conseil scolaire, Samia Ouled Ali.

Samia Ouled Ali devant un chantier de construction.

La présidente du CEPEO, Samia Ouled Ali, est heureuse de la nomination d'Édith Dumont.

Photo : Radio-Canada / Fiona Collienne

Femme d’action et de conviction, nous comptons sur elle pour continuer, avec nous et l’ensemble des partenaires, à contribuer à l’essor de nos communautés francophones.

Une citation de Anne Vinet-Roy, présidente de l’Association des enseignantes et des enseignants franco-ontariens

Salutations de la classe politique

La classe politique d’Ottawa à Toronto a salué la nomination de l’éducatrice de longue date.

Félicitations à Edith Dumont en devenant la 30e lieutenante-gouverneure de l’Ontario et la toute première LG francophone de notre province, a écrit sur les réseaux sociaux la ministre des Affaires francophones Caroline Mulroney.

Elle a dédié sa carrière au service communautaire et à la défense des communautés francophones en Ontario et au Canada. J’ai hâte de travailler avec elle, a déclaré le premier ministre de l’Ontario, Doug Ford.

Je suis certain qu'elle servira les Ontariens avec distinction et honneur à titre de lieutenante-gouverneure de l'Ontario.

Une citation de Randy Boissonnault, ministre fédéral des Langues officielles
Elizabeth Dowdeswell serre la main du premier ministre de l'Ontario Doug Ford devant le parlement ontarien.

L'actuelle lieutenante-gouverneure, Elizabeth Dowdeswell, était en poste depuis 2014.

Photo : Radio-Canada / Evan Mitsui/CBC

Je suis excitée de voir la grande expérience et la passion pour l’éducation et le leadership qu’elle amènera à l’Ontario, et particulièrement aux Franco-Ontariens, dans ce poste, a commenté la cheffe du NPD ontarien, Marit Stiles.

Je suis convaincue qu'elle continuera à promouvoir l'intégrité, la collaboration et l'innovation à Queen's Park, tout comme elle l'a fait au sein du système d'éducation de l'Ontario, a écrit pour sa part le chef intérimaire libéral John Fraser.

Poste symbolique

Le poste de lieutenant-gouverneur est largement symbolique. La personne qui occupe ce poste est souvent appelée à participer à des événements publics dans la province, à des remises de distinctions, et elle doit accorder la sanction royale à tous les projets de loi adoptés à l’Assemblée législative.

La professeure de science politique au Collège militaire royal Stéphanie Chouinard note que Justin Trudeau ne voulait peut-être pas prendre un nouveau risque après s'être attiré les foudres des Acadiens en raison de la nomination d'une unilingue anglophone à ce poste au Nouveau-Brunswick.

La lieutenante-gouverneure du Nouveau-Brunswick Brenda Murphy fait la lecture du discours du Trône, à Fredericton, le 25 octobre 2022.

La nomination d'une lieutenante-gouverneure unilingue anglophone au Nouveau-Brunswick, Brenda Murphy, a suscité la controverse.

Photo : Gouvernement du Nouveau-Brunswick/Stephen MacGillivray

La question du bilinguisme des représentants vice-royaux demeure en suspens, note d'ailleurs la professeure Chouinard. En 2022, la juge en chef de la Cour du Banc du Roi a tranché que la représentante de la Couronne au Nouveau-Brunswick devait être bilingue. Ottawa a porté cette décision en appel.

Avec les nominations dans le passé, peut-être qu'on a appris et qu’on a vu l’importance, note Amanda Simard.

L’actuelle lieutenante-gouverneure de l'Ontario, Elizabeth Dowdeswell, est entrée en poste en septembre 2014. Cette dernière devait parler à Édith Dumont jeudi après-midi. La date de la cérémonie d’installation de la lieutenante-gouverneure désignée sera annoncée ultérieurement.

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre ICI Ontario

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Ontario.