•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une nouvelle garderie en préfabriqué ouvrira ses portes à Sainte-Anne

Des enfants jouent dans une garderie de Regina, en Saskatchewan, le 6 mars 2023.

La province prévoit créer 60nouvelles places à la garderie de l’Université de Saint-Boniface et 35 autres dans les écoles Saint-Lazare et Romeo Dallaire. (Photo d'archives)

Photo : Radio-Canada / Rob Kruk

Radio-Canada

Vingt-six millions de dollars seront investis par le gouvernement du Manitoba afin de créer 148 nouvelles places en garderie dans les municipalités de Sainte-Anne et de Wallace-Woodworth. Ces nouvelles places seront rendues possibles grâce à l'ajout de bâtiments préfabriqués.

Le maire de Sainte-Anne, Yvan St. Vincent, se dit soulagé par cette annonce. Il juge un tel investissement nécessaire pour que sa communauté continue de s'agrandir.

On veut toujours offrir les services nécessaires à nos résidents, explique-t-il.

Par ailleurs, les gouvernements canadien et manitobain investiront 180 millions de dollars afin de créer plus de 3700 places à l’échelle de la province. Le gouvernement manitobain espère parvenir à ouvrir 23 000 nouvelles places d'ici mars 2026.

Au total, 27 établissements préfabriqués devraient voir le jour d’ici 2026, selon la province. Plus de 2000 nouvelles places en garderie devraient être disponibles dans les communautés rurales du Manitoba une fois ces projets achevés.

La ministre fédérale des Familles, Karina Gould, espère que ces investissements contribueront à soulager les parents qui ont longtemps eu du mal à trouver des places pour leurs enfants.

Des personnes sont devant une garderie pour une annonce à la presse.

Le gouvernent du Manitoba veut ouvrir 23 000 places en garderie d'ici mars 2026.

Photo : Radio-Canada / Travis Golby

Ce financement s’inscrit dans l’Accord entre le Canada et le Manitoba sur l’apprentissage et la garde des jeunes enfants à l’échelle du Canada, déployé entre 2021 et 2026. Dans le cadre de cet accord, le Manitoba multiplie les annonces d’investissement concernant les places en garderie. Des projets commencent également à voir le jour.

Un premier établissement de garde d'enfants en préfabriqué a notamment été inauguré vendredi à l'ouest de Winnipeg.

Des tables sont disposées dans une salle de classe.

L'intérieur de la nouvelle garderie d'Headingley, faite en préfabriqué, à l'ouest de Winnipeg.

Photo : Radio-Canada / Josh Crabb

Ce sera Bright Beginnings Educare qui exploitera la garderie. Cette dernière pourra accueillir 20 nourrissons et 54 enfants d'âge préscolaire.

Réduire la liste d’attente

Ces nouvelles places en garderies sont les bienvenues dans les établissements francophones de Winnipeg.

Danielle Dorge, la directrice de la garderie de l'Université de Saint-Boniface (USB), Espace pour grandir, indique que la liste d'attente de son établissement compterait près de 400 noms.

Le directeur général de la Division scolaire franco-manitobaine (DSFM), Alain Laberge, se dit lui aussi soulagé par l’arrivée de nouvelles garderies. Il explique que sans ces nouveaux établissements, la DSFM se trouve dans une situation à double tranchant où certaines écoles doivent fermer une salle de classe pour ouvrir une garderie.

La province prévoit créer 60 nouvelles places à la garderie de l’USB et 35 autres dans les écoles Saint-Lazare et Romeo Dallaire.

Pénurie d’éducateurs de la petite enfance

Malgré ces nouvelles places, le Manitoba continue de souffrir d'une pénurie de 1 000 éducateurs de la petite enfance.

La directrice générale de l'Association des garderies du Manitoba, Jodie Kehl, souligne qu'il est nécessaire d'investir davantage dans le recrutement et la rétention du personnel.

L'Association des garderies du Manitoba insiste sur la nécessité de mettre en place une stratégie globale pour soutenir la main-d'œuvre des éducateurs de la petite enfance. Cela comprendrait des augmentations salariales, des opportunités de développement professionnel, des avantages sociaux et des régimes de retraite pour assurer un soutien complet aux éducateurs.

Les gouvernements provincial, territorial et fédéral se sont engagés à travailler sur une stratégie nationale pour les éducateurs lors d'une réunion la semaine dernière, reconnaissant que le défi est partagé par tous les provinces et territoires du pays.

Avec les informations d'Esther Morand

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre ICI Manitoba

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Manitoba.