•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Une biographie sur George W. Bush fait scandale

Radio-Canada
Prenez note que cet article publié en 2004 pourrait contenir des informations qui ne sont plus à jour.

Selon la biographe Ketty Kelley, George W. Bush aurait pris de la cocaïne dans la résidence officielle de Camp David alors que son père était président.

Alors que démocrates et républicains tentent de s'attirer les faveurs d'un électorat plus divisé que jamais, une biographie non autorisée du président sortant George W. Bush, qui soutient que ce dernier a consommé de la cocaïne à Camp David, fait scandale depuis sa sortie, mardi.
Le livre sulfureux de la biographe Ketty Kelley, intitulé Les Bush, la véritable histoire d'une dynastie, rassemble les résultats de trois années de recherches et d'entrevues et se veut, comme l'écrit Mme Kelley dans sa préface, une tentative pour « aller au-delà de l'image publique » de « la dynastie politique la plus puissante du pays ».

Si Ketty Kelley soutient n'avoir relaté que le fruit de ses recherches et de milliers d'entrevues, il n'en demeure pas moins que le clan Bush et le Parti républicain n'ont pas tardé à orchestrer une vigoureuse riposte.

« Ce livre est plein d'ordures qui ont été écartées, désavouées et rejetées voilà des années », a affirmé le porte-parole de la Maison-Blanche, Scott McLellan.

Selon la biographe, qui a aussi, par le passé, fait scandale avec ses biographies de Nancy Reagan et Frank Sinatra, George W. Bush et l'un de ses frères auraient pris de la cocaïne à plusieurs reprises alors qu'ils se trouvaient à Camp David, sous la présidence de leur père.

Elle affirme aussi que la femme de George W. Bush, Laura, avait la réputation de « la fille à connaître » pour se procurer de la marijuana lorsqu'elle était au collège.

Citant Sharon Bush, l'ex-femme d'un des frères du président, la famille Bush « est une famille d'alcooliques, de drogués et de schizophrènes ». Sharon Bush s'est depuis rétractée et affirme n'avoir jamais tenu de tels propos.

L'avocat principal de George W. Bush a déclaré qu'il envisageait actuellement toutes les options.

Commentaires fermés

L’espace commentaires est fermé. Considérant la nature sensible ou légale de certains contenus, nous nous réservons le droit de désactiver les commentaires. Vous pouvez consulter nos conditions d’utilisation.