•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Un livre sur la pratique du bridge au Saguenay-Lac-Saint-Jean

Un château de cartes.

Selon l'autrice et chercheuse Thara Charland, qui est passionnée de bridge, cette activité nécessite un mimimum de six mois de pratique pour être à l'aise avec les règles du jeu.

Photo : Crédit: Marlène Vigneau

L'autrice passionnée de bridge Thara Charland prépare un livre sur la pratique de ce jeu de cartes au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

L'autrice passionnée de bridge Thara Charland prépare un livre sur la pratique de ce jeu de cartes au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Elle vient de terminer une résidence d’un mois de recherche et de création à la Librairie Point de suspension, située dans l’arrondissement de Chicoutimi, durant laquelle elle a assisté à des parties de différents clubs de la région afin de se plonger dans leur univers.

Je m’intéresse à l’aspect social du bridge. Les rituels, les anecdotes, comment les gens ont commencé à jouer. Je rencontre des joueurs ou des joueuses qui jouent depuis 50 ans. Le bridge, ça a beaucoup évolué , a-t-elle expliqué à l’émission C’est jamais pareil.

Durant ses observations et ses entrevues réalisées avec des joueurs, elle a constaté que l’histoire du bridge au Saguenay-Lac-Saint-Jean est beaucoup plus riche qu’elle ne le croyait.

J’ai découvert par exemple que la revue de bridge québécoise qui a existé au Québec a été fondée ici, à Chicoutimi, en 85. Au début, c’était une feuille volante qui était publiée et, ensuite, c’est devenu une vraie revue qui était distribuée à plusieurs milliers d’exemplaires à la fin des années 90 , a-t-elle raconté.

Elle étonnée par le nombre de clubs de bridge qui se trouvent dans la région. Il y a notamment plusieurs clubs de bridge dans la ville de Saguenay, et un autre à Alma.

La postdoctorante à l’Université McGill, qui s’intéresse aux liens entre la littérature et les arts visuels, a pour but de publier un livre sur la pratique du bridge dans la région. Elle entamera son écriture dans les prochaines semaines.

Ce dernier devrait prendre la forme d’un fanzine et pourrait contenir des anciennes chroniques dans les journaux, des photographies et des croquis dessinés pendant ses entrevues, peut-on lire sur le site web du Centre d'art actuel, qui gère la librairie Point de suspension.

Promouvoir le bridge

La chargée de cours au département des littératures de langue française de l’Université de Montréal est emballée par le bridge depuis que des amis l’ont initiée à ce jeu stratégique il y a quelques années.

C’est quand même inusité pour des gens de notre âge. À l’époque, on avait la mi-vingtaine quand on a commencé à s’intéresser au bridge.

Une citation de Thara Charland, autrice et chercheuse

Elle aimerait donner au suivant en transmettant sa passion à d’autres jeunes. Pour essayer de faire en sorte que ce un loisir qui continue à exister dans le coin , elle a organisé, en collaboration avec des membres du Club de bridge de Chicoutimi, une activité à la librairie Point de suspension.

Avec les informations de Frédéric Tremblay

La section Commentaires est fermée

Les commentaires sont modérés et publiés du lundi au vendredi entre 6 h et 23 h 30 (heure de l’est).

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre ICI Saguenay-Lac-Saint-Jean

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Saguenay-Lac-Saint-Jean.