•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Des mesures pour atténuer la crise du logement à Rimouski

Un immeuble de logements.

La Ville de Rimouski tente d'adopter des mesures pour atténuer la crise du logement dans la municipalité. (Photo d'archives)

Photo : Radio-Canada / François Gagnon

Alors que la crise du logement se poursuit à Rimouski, les élus mettent en œuvre des mesures qui, souhaitent-ils, aideront à la résorber. La Ville de Rimouski offrira ainsi un crédit d'impôt foncier aux promoteurs qui souhaitent construire des logements locatifs et pénalisera les propriétaires de bâtiments inexploités.

Tel qu'annoncé dans son plan de lutte contre la pénurie de logements, en janvier dernier, la Ville a adopté lundi soir un règlement qui prévoit des crédits de taxes foncières pour les promoteurs qui désirent construire des immeubles de plus de huit logements sur le territoire de la municipalité.

Le crédit de taxes prévoit 100 % sur les nouvelles unités qui vont être à loyer raisonnable. On ne financera pas du loyer de luxe.

Une citation de Guy Caron, maire de Rimouski

Pour être considéré comme étant raisonnable, le loyer d'un logement ne devra pas dépasser de plus de 15 % le loyer médian en vigueur selon le type de logement à Rimouski.

Le crédit d'impôt foncier dont bénéficieront les promoteurs sera de 100 % pour les deux premières années, de 75 % pour la troisième année, de 50 % pour la quatrième année et de 25 % pour la cinquième année.

Les citoyens propriétaires pourront aussi avoir accès à ce crédit en aménageant un ou des logements sur le même terrain que leur résidence principale.

On espère que la stimulation va être suffisante pour enclencher des projets, a affirmé le maire en entrevue à Info-réveil.

Utiliser les bâtiments inoccupés

Par ailleurs, la Ville souhaite inciter les propriétaires d'immeubles inoccupés à les utiliser à nouveau ou à les vendre pour permettre la réalisation d'autres projets.

Le conseil municipal adoptera prochainement un règlement afin de taxer davantage les propriétaires d'édifices vacants, inoccupés ou dont plus de la moitié de la superficie n'est pas valorisée.

C'est le cas notamment de l'Auberge des Gouverneurs, de l'Arsenal et de l'édifice Lionel-Roy, situés au centre-ville, qui sont inutilisés depuis des années, sans mentionner les Ateliers Saint-Louis.

L'arrière de l'édifice, avec des fenêtres condamnées et des graffitis.

L'édifice Lionel-Roy est situé sur la rue Saint-Jean-Baptiste Ouest, au centre-ville. Le bâtiment n'est plus occupé depuis des années. (Photo d'archives)

Photo : Radio-Canada / Simon Rail-Laplante

L'argent recueilli sera investi dans le Fonds pour le logement social et abordable ou dans le Fonds du patrimoine de la Ville.

Les bâtiments touchés par cette nouvelle réglementation seront ceux de type commercial, institutionnel ou industriel qui se trouvent dans le quadrilatère situé entre le boulevard René-Lepage et la 2e Rue ainsi qu'entre l'avenue Belzile et la rue Talbot, près du centre communautaire Sainte-Agnès Nord.

Le maire Caron a affirmé que cette mesure permettra à la Ville de s'assurer que des bâtiments ne soient pas laissés à l'abandon, ce qui fait baisser leur valeur foncière, a-t-il expliqué, et, par conséquent, l'impôt qui y est rattaché.

Ces bâtiments-là vont être taxés approximativement au même niveau que s’ils étaient opérationnels, donc ça va être un incitatif à les utiliser.

Une citation de Guy Caron, maire de Rimouski

Un projet bientôt en branle

Par ailleurs, le conseil municipal a autorisé lundi le don d'un terrain à l'entreprise Han-Logement, qui projette la construction de deux immeubles de huit logements dans le secteur des Constellations, dans le district de Sacré-Cœur.

Ces logements adaptés seront destinés aux personnes qui vivent avec un handicap, tel qu'annoncé par le promoteur en février dernier.

Avec la collaboration de Marie-Christine Rioux et Éric Gagnon

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Infolettre ICI Bas Saint Laurent

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Bas Saint Laurent.