•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Les PME manufacturières risquent de frapper « un mur technologique »

Une installation industrielle dans une usine.

Le manque d'expertise empêche de nombreuses entreprises d'investir en technologie, déplore l'association Manufacturiers et exportateurs du Québec. (Photo d'archives)

Photo : Radio-Canada / Raphaëlle Drouin

La Presse canadienne

Les plus petites entreprises manufacturières auraient besoin d'un accompagnement ciblé pour les aider à investir en technologie, plaide l'association Manufacturiers et exportateurs du Québec (MEQ).

Près de 68 % des entreprises du secteur manufacturier prévoient investir dans des technologies de fabrication avancées au cours des prochaines années, selon un sondage effectué par le MEQ auprès de 104 entreprises.

Les intentions sont toutefois plus mitigées du côté des plus petites entreprises. Parmi les petites entreprises manufacturières, 49 % ne souhaitent pas investir dans les technologies au cours de trois prochaines années ou sont indécises à ce sujet.

Le manque d'expertise représente un obstacle tandis que 63 % jugent leurs connaissances mauvaises ou acceptables.

C'est sûr qu'au Québec, on a quand même beaucoup d'argent disponible. Il y a beaucoup de programmes, commente la présidente-directrice générale de MEQ, Véronique Proulx. Je pense que si on voulait être plus chirurgical, là où il y a un enjeu, c'est avec la PME, la petite entreprise.

Dans la PME, ce qui nous manque beaucoup, c'est l'accompagnement, ajoute-t-elle. L'accompagnement pour connaître ce qui existe comme technologie à l'étranger, l'accompagnement pour connaître les ressources, l'accompagnement pour savoir qu'est-ce qui existe comme programme de subventions, de crédits d'impôt.

Des entreprises frileuses à investir

L'expérience varie d'une entreprise à l'autre quant à l'accès au financement. Parmi les répondants, 54 % affirment qu'il a été relativement facile d'obtenir du financement pour entreprendre leur transformation technologique. Ils sont 46 % à avoir qualifié leur expérience de difficile.

Parmi les entreprises qui ont réussi à obtenir leur financement, 70 % ont reçu un soutien financier du gouvernement. Dans ce groupe, 77 % ont trouvé leur expérience positive.

L'investissement est un élément crucial pour la pérennité d'une entreprise, insiste Mme Proulx.

Ce que je vois sur le terrain, c'est que les entreprises qui n'investissent pas, les plus petites, vont éventuellement rencontrer un mur technologique.

Une citation de Véronique Proulx, présidente-directrice générale de MEQ

Les entrepreneurs qui songent à vendre leurs entreprises au cours des prochaines années pour prendre leur retraite pourraient être surpris de constater qu'ils ne sont pas en mesure d'obtenir le prix souhaité, prévient-elle.

La rareté de la main-d'œuvre accule aussi certaines entreprises à une impasse, constate Mme Proulx. Les entreprises ont besoin d'automatisation pour compenser le manque de bras, mais elles ne trouvent pas nécessairement le personnel qualifié pour faire fonctionner ces machines.

Le sondage démontre aussi que le contexte économique préoccupe un bon nombre d'entrepreneurs. Le tiers d'entre eux affirment avoir annulé ou reporté un projet en raison du contexte économique.

Moi, ce que j'entends quand je parle avec différentes entreprises, c'est [qu'elles] sont frileuses à investir présentement, compte tenu du niveau d'inflation et des taux d'intérêt, renchérit Véronique Proulx. Il y a beaucoup de projets qui sont reportés.

La section Commentaires est fermée

Les commentaires sont modérés et publiés du lundi au vendredi entre 6 h et 23 h 30 (heure de l’est).

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Chargement en cours

Infolettre Info nationale

Nouvelles, analyses, reportages : deux fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre Info nationale.