•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

AGA de la FCFA : un bilan « positif » et « encore du travail à faire »

Les membres de la Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada à Calgary en juin 2023.

Les membres et les délégués de la Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada, venus des quatre coins du pays, sont à Calgary pour trois jours de rencontres et d’activités, dont la 48e assemblée générale annuelle de l’organisme. La FCFA du Canada est la voix nationale de 2,8 millions de personnes et regroupe 21 membres.

Photo : Radio-Canada

La 48e assemblée générale annuelle de la Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) du Canada s’est tenue samedi à Calgary. Les membres, venus des quatre coins du pays, ont réélu, par acclamation, la présidente, Liane Roy, et élu une nouvelle administratrice.

Bilan positif

Le vice-président de la FCFA, Yves-Gérard Méhou-Loko, a qualifié le bilan de l’année 2022-2023 de positif après cette première année sous la nouvelle gouvernance. Pour la première fois, la FCFA comptait un conseil d’administration de neuf personnes.

La Franco-Manitobaine Ginette Lavack a été élue, samedi, comme membre du conseil d’administration. Ginette Lavack est directrice générale du Centre culturel franco-manitobain, à Saint-Boniface.

Martine Béland, de la Nouvelle-Écosse, et Marie-Pierre Lavoie, de la Colombie-Britannique, ont par ailleurs été réélues pour des mandats de deux ans.

Yves-Gérard Méhou-Loko n’a noté aucune recommandation majeure après la première année de fonctionnement.

La FCFA se félicite

La FCFA se félicite de ses 150 rencontres avec des parlementaires ou leurs bureaux tenues au cours de la dernière année qui ont permis, notamment, de faire avancer le projet de loi C-13, la Loi sur les langues officielles.

Durant la dernière année, la FCFA a également présenté un Plan d’action pour les langues officielles, incluant 1,4 milliard de dollars de nouveaux fonds, montré l'importance de nouvelles cibles plus élevées en immigration francophone faisant la promotion de la diversité et réalisé des avancées concrètes dans le rapprochement entre [les] communautés et le Québec.

Selon Liane Roy, la présidente de la FCFA, les trois dossiers qui avaient été suggérés comme prioritaires pendant l’année, soit le projet de loi C-13, l’immigration et le Plan d’action, ont fait beaucoup de gains, mais il reste du travail à faire .

[Le projet de loi C-13] est présentement au Sénat et on attend la troisième lecture par les sénateurs et sénatrices. On espère réellement qu'ils vont aller de l'avant parce que, sinon, pour nous, ça serait un retour en arrière, dit-elle.

S'il est adopté, Liane Roy note que beaucoup de responsabilités seront confiées aux provinces et territoires, alors il faudra bien outiller les membres pour qu’ils puissent bien travailler avec les gouvernements.

La présidente de la FCFA souligne aussi que, pendant les discussions des derniers jours, l’idée de mettre en place un plan national sur l'équité, la diversité et l'inclusion est ressortie. Ce dossier-là va probablement demander beaucoup de travail et on va s'y pencher rapidement pour nous assurer qu'on puisse offrir aux gens qui arrivent [des communautés accueillantes], souligne-t-elle.

Ma vision pour la FCFA pour les prochaines années, c'est qu'elle soit vraiment un endroit où les gens peuvent exprimer leur opinion, se sentir en sécurité [...] un endroit où on peut explorer des idées, des grands dossiers.

Une citation de Liane Roy, présidente de la FCFA

Liane Roy souligne aussi que l’année s'est terminée positivement pour ce qui des états financiers. La FCFA se réjouit du surplus qu’elle ont fait.

Pierre Asselin, le président de l’Association canadienne-française de l’Alberta (ACFA), se réjouit des réalisations de la dernière année.

C'est les grands dossiers qui vont vraiment avancer la situation particulière à l'Alberta. On est très fiers du travail qu'on a fait, affirme-t-il.

Il estime qu'il y aura de vraies différences sur le terrain. Soixante millions de dollars ont été mis de côté pour la bonification des organismes de l’Alberta, en plus des investissements en éducation.

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

En cours de chargement...

Infolettre Info nationale

Nouvelles, analyses, reportages : deux fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre Info nationale.