•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pourquoi l’air de Thunder Bay reste-t-il pur malgré la fumée de feux de forêt autour?

Un quartier de Thunder Bay autour d'un lac.

Thunder Bay conservait jusqu'à jeudi son air pur, malgré la fumée de plus de 400 feux de forêt qui brûlent au Canada.

Photo : CBC / Marc Doucette

Radio-Canada

Depuis plusieurs jours, la brume jaune provenant de plus de 130 feux de forêt au Québec couvre des villes comme Toronto et New York, tandis que la fumée provenant des feux du nord de l'Alberta recouvre les Prairies. Toutefois, la région de Thunder Bay, dans le nord-ouest de l'Ontario, reste épargnée par la fumée.

Au total, selon les autorités, plus de 400 feux de forêt étaient actifs au Canada jeudi. Ces feux de forêt ont suscité d'énormes panaches de fumée dans l'Ouest canadien. Cependant, une poche d'air frais et propre se trouve dans le nord-ouest de l'Ontario, autour de Thunder Bay.

Selon Fire Smoke Canada, dans cette région on trouve quelques modèles météorologiques clés qui agissent comme un tampon protégeant la région des pires effets de la fumée.

Carte indiquant les endroits où se concentrent les feux de forêt au Canada.

L'analyse des données de Fire Smoke Canada indique que seulement quelques régions du Canada ne sont pas aux prises avec la fumée des feux de forêt d'une façon ou d'une autre jeudi.

Photo : Fire Smoke Canada

CBC News s'est entretenue avec Monica Vaswani, météorologue de sensibilisation aux alertes à Environnement et Changement climatique Canada, pour en comprendre les raisons. Mme Vaswani a indiqué que trois facteurs principaux empêchaient la fumée de s’échapper.

Bien que le nord-ouest de l'Ontario compte environ 23 feux actifs, aucun d'entre eux n'est assez près ou assez grand pour créer des panaches de fumée qui atteindraient Thunder Bay. Un système à haute pression installé au-dessus de la région apporte de la lumière et agit comme un tampon contre la fumée d'ailleurs, a-t-elle dit.

Mme Vaswani a précisé que l'emplacement des feux et la direction du vent expliquent pourquoi la fumée est concentrée dans le sud de l'Ontario et l'est du Québec.

La fumée est simplement poussée dans ces centres urbains, alors que Thunder Bay est bien à l'ouest de là; ainsi, elle n’est pas exposée à la fumée.

Une citation de Monica Vaswani, météorologue de sensibilisation aux alertes à Environnement et Changement climatique Canada
La statue de la Liberté, à New York.

La statue de la Liberté est couverte de brume et de fumée causées par les feux de forêt du Canada (New York, le 6 juin 2023).

Photo : Reuters / Amr Alfiky

La fumée des feux de forêt a été particulièrement perturbatrice dans le nord-est des États-Unis, chassant les joueurs des terrains de jeux, retardant les vols et déclenchant une résurgence du port du masque à l'extérieur.

Les autorités américaines ont demandé aux résidents de rester à l’intérieur et de limiter ou d’éviter les activités de plein air.

Par l'utilisation du code rouge, elles ont prolongé les alertes liées à la qualité de l’air à certains endroits pour une troisième journée de suite jeudi.

Les prévisions montraient en effet que les vents allaient continuer de pousser de l’air enfumé vers le sud.

Avec les informations d’Alex Brockman, de CBC News

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

En cours de chargement...

Infolettre ICI Ontario

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Ontario.