•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Home Depot retire un inukshuk décoratif à la suite d’une plainte

Un objet en forme d'inukshuk.

Home Depot confirme qu'elle retire de ses magasins et de son site web cet inukshuk qu'elle vendait en tant qu'article décoratif pour le jardin.

Photo : Gracieuseté/Josh Pamak

Radio-Canada

La chaîne de magasins Home Depot retire de ses étalages un inukshuk décoratif à la suite d’une plainte.

L’auteur de la plainte, Josh Pamak, est originaire de Nain, au Labrador, et il vit à Halifax. Il a remarqué la présence de cet objet dans un magasin Home Depot à Halifax.

Les véritables inukshuks sont des structures de pierres assemblées les unes sur les autres et qui ont une grande signification spirituelle dans la culture inuit.

J’ai tout d’abord pensé que c’était chouette en quelque sorte de voir un inukshuk là, mais je me suis rapidement dit que c’est peut-être problématique de vendre cet objet dans une grande chaîne de magasins comme Home Depot, explique M. Pamak.

Josh Pamak a fait une publication à ce sujet sur Facebook et il a expédié une lettre à Home Depot. Sa publication a reçu des appuis qui l’ont étonné.

Ça dépasse de loin mon groupe d’amis. Le message était public et plusieurs groupes d’Inuit et d’autres Autochtones l’ont partagé, explique M. Pamak.

J’étais plutôt content de voir ces appuis et de voir que d’autres personnes croyaient aussi qu’il était problématique de vendre un symbole inuit.

Home Depot retire l’objet décoratif

La plainte de Josh Pamak a rapidement mené au retrait de l’objet décoratif.

Dans sa lettre, explique-t-il, il demande à l’entreprise de comprendre ce que signifie la vente d’un tel objet et il lui propose de s’associer avec les communautés autochtones si elle veut vendre des objets issus de leur culture respective.

Il a aussi souligné que les revenus de la vente de ces objets ne sont pas partagés avec ces communautés.

Home Depot, selon lui, l’a informé de sa décision de retirer cet article de ses étalages quelques jours plus tard. L’inukshuk ne figure plus sur le site Internet de l’entreprise.

J’étais plutôt content de voir qu’ils ont compris qu’ils avaient peut-être commis une erreur et qu’ils veulent y réfléchir un peu. Je crois que Home Depot a bien agi dans ce cas.

Une citation de Josh Pamak

Un porte-parole de Home Depot explique que l’entreprise prend ce genre de choses au sérieux et s’efforce toujours de bien agir envers sa clientèle et les communautés.

L’entreprise confirme qu’elle a décidé de retirer l’objet de ses magasins et de son site web. Nous nous engageons à favoriser une culture inclusive et respectueuse et à valoriser les commentaires des clients sur tous les sujets, souligne le porte-parole.

Josh Pamak espère que tout cela mène à une plus grande prise de conscience. Je crois que ce genre de petites victoires peut mener à une grande victoire lorsqu’il est question de faire des changements significatifs pour nos communautés, dit-il.

D’après un reportage d’Elizabeth Whitten, de CBC

Vous souhaitez signaler une erreur?Écrivez-nous (Nouvelle fenêtre)

Vous voulez signaler un événement dont vous êtes témoin?Écrivez-nous en toute confidentialité (Nouvelle fenêtre)

Vous aimeriez en savoir plus sur le travail de journaliste?Consultez nos normes et pratiques journalistiques (Nouvelle fenêtre)

Infolettre ICI Acadie

Une fois par jour, recevez l’essentiel de l’actualité régionale.

Formulaire pour s’abonner à l’infolettre d’ICI Acadie.